Organiser

21 conseils pour une maison zen avec des enfants

21 conseils pour une maison zen avec des enfants

21 conseils pour une maison zen avec des enfants 2560 1529 Virginie

Temps de lecture : 6 minutes

Une maison zen avec des enfants : de la provocation, pensez-vous !

Tous les parents savent que les enfants créent du désordre comme personne. Mais pour Leo Babauta avoir une maison zen avec des enfants, cela est possible avec un peu de diligence et de détachement.

Si vous ne le connaissez pas encore, Léo Babauta est le créateur de la méthode Zen to Done. En tant que minimaliste, il partage notamment sur son blog son expérience de vie avec sa famille de 6 enfants. Ces 21 conseils sont tirés de l’article « 21 Tips on Keeping a Simple Home with Kids » paru sur son Blog Zen Habits.  Pour être honnête, je ne les applique pas tous, mais je trouvais intéressant de les partager avec vous. 

1. Identifiez ce qui est important 

La première étape du désencombrement consiste à identifier les jouets et autres biens qui sont vraiment importants pour les enfants. Avec quoi jouent-ils, qu’est-ce qu’ils aiment ? Ensuite, débarrassez-vous le plus possible du reste, en ne gardant que ceux qu’ils utilisent et aiment.

2. Éliminez généreusement

Au début, si vous avez beaucoup de fouillis d’enfants, vous voudrez passer par un désencombrement massif.

La façon de faire est la suivante :

  • Bloquez une journée pour faire leurs chambres.
  • Faites une zone à la fois : un tiroir, une section du placard, une étagère. Retirez tout de cette zone, mettez-le dans une pile. De cette pile, ne prenez que les choses vraiment importantes (voir conseil n°1).
  • Débarrassez-vous du reste. Donnez-le à une œuvre de bienfaisance si c’est toujours en bon état.
  • Procurez-vous des boîtes et mettez-y tous les objets à donner, et lorsqu’elles sont pleines, chargez-les dans votre voiture pour faire un don lors de votre prochain déplacement.
  • Remettez les choses importantes et abordez la zone suivante.

    Si vous faites cela rapidement, vous pourrez faire une pièce en quelques heures.

3. Laissez de l’espace

Lorsque vous remettez les choses importantes en place, n’essayez pas de remplir chaque tiroir, étagère ou placard. Laissez un peu d’espace autour des objets. C’est beaucoup plus esthétique et cela laisse de la place pour ranger quelques éléments supplémentaires plus tard, si nécessaire.

4. Contenir le désordre des enfants

La clé pour Léo Babauta pour une maison zen avec des enfants est de contenir leur désordre. Il leur permet seulement de garder leurs affaires dans leur chambre. Le salon, la cuisine et la salle à manger sont réservés aux affaires du foyer.

5. Bacs

Ce sont les meilleurs types de conteneurs pour les enfants, en général. Bacs ou paniers. La clé est de permettre aux enfants (ou à vous) de jeter facilement leurs affaires dans les bacs, ce qui simplifie le nettoyage. Étiquetez chaque bac, si possible, avec le type de truc qui y va (blocs, peluches, legos, …). Si votre enfant ne sait pas lire, utilisez des étiquettes « image ».

6. Casiers ou Cubbies

Léo Babauta utilise un petit organisateur en plastique à 3 tiroirs (il les appelle «Cubbies») pour chaque enfant. Ils ne prennent pas beaucoup de place dans les placards, et cela permet aux enfants d’avoir un endroit où mettre leurs petites affaires qui traineraient partout autrement

7. Une maison pour tout

L’idée est d’essayer d’apprendre aux enfants que tout ce qu’ils possèdent, chaque objet a un «chez-soi».

Cela signifie que s’ils veulent ranger un jouet, ils doivent savoir où se trouve sa maison et l’y mettre. S’ils ne savent pas où se trouve la maison, ils doivent lui trouver une maison et l’y installer à partir de maintenant.

En fait, c’est aussi un concept utile pour les adultes. Les enfants comprennent cette idée, mais parfois ils oublient. Mais, cela aide à garder les choses organisées.

8. Classez ensemble ce qui se ressemble

Essayez de garder les choses similaires organisées ensemble. Donc, un bac pour les animaux en peluche, un autre pour le sport. Cela facilite la mémorisation. Même chose pour les vêtements: sous-vêtements et chaussettes ensemble, chemises, shorts, pantalons, etc. Tous les jeux vidéo en un seul endroit.

9. Un endroit pour tous les documents scolaires

De même, vous devriez avoir un seul endroit pour conserver tous les documents scolaires entrants. Léo Babauta indique avoir une boîte de réception pour tous les papiers entrants dans sa maison, et il a également un dossier pour stocker les papiers scolaires, afin de ne jamais avoir à les rechercher. De plus, lorsqu’il reçoit un calendrier scolaire ou une notification d’un événement scolaire, il le saisit dans son calendrier Google pour ne pas oublier quand les événements ont lieu.

10. Apprenez-leur à nettoyer

Au lieu de stresser continuellement à propos des éventuels dégâts, il demande à ses enfants simplement de nettoyer de temps en temps. Bien sûr, les saletés et le bazar feront de nouveau leur apparition. Mais au moins, ce sont les enfants qui nettoient, pas nous 🙂 !

11. Permettez-leur de gâcher

Les enfants ne sont pas parfaits. Ils vont inévitablement faire du gâchis. Vous devez leur permettre de faire cela de temps en temps. Ensuite, quand ils ont terminé, demandez-leur de le nettoyer. Il n’y a rien de grave !

12. Désencombrez à Noël et aux anniversaires

À ces deux occasions, de nouvelles choses entrent en masse dans leur vie. Si vous ajoutez simplement ces nouveaux éléments à leurs anciens éléments, vous aurez un énorme désordre.

Au lieu de cela, les enfant doivent mettre tous leurs cadeaux au même endroit. Puis, un jour ou deux après Noël ou leur anniversaire, l’idée est de parcourir leurs placards/bacs/paniers et de leur demander ce dont ils veulent se débarrasser pour faire de la place pour les nouveautés.

13. Faites un désencombrement régulier

Régulièrement, vous devez désencombrer leurs affaires (voir conseil n°1). Faites-le au moins une fois par trimestre. Vous pouvez mettre un rappel dans votre calendrier, ou simplement regarder leurs chambres de temps en temps, et si cela semble trop encombré, prévoir du temps pour faire un grand tri.

14. « Less is more »

Apprenez aux enfants qu’ils n’ont pas besoin d’avoir énormément de choses pour être heureux. Ils ne peuvent pas jouer avec tout de toute façon : il n’y a pas assez d’heures dans la journée. Avec moins de choses, ils peuvent trouver des choses plus facilement, ils peuvent voir avec quoi jouer et ils peuvent posséder des choses de meilleure qualité (voir le conseil suivant).

15. Optez pour la qualité

Au lieu de leur procurer un énorme tas de choses bon marché, optez pour des jouets ou des biens de qualité qui dureront longtemps. Le bois est mieux que le plastique, par exemple. Les jouets classiques sont souvent les meilleurs.

Il est préférable de dépenser votre argent pour deux ou trois objets de qualité plutôt que pour tout un tas de choses bon marché qui se casseront et seront reléguées à la poubelle en un rien de temps.

16. Apprenez à accepter

Vous n’aurez jamais une vie minimaliste avec des enfants. Vous devez accepter cela. Cela peut être difficile si vous êtes minimaliste, mais vous apprendrez qu’être un parent harpie est beaucoup moins chouette que d’en être un qui profite simplement du temps passé avec ses enfants.

17. Achetez moins

Réduisez considérablement la quantité de choses que vous achetez pour vos enfants. Il est difficile de leur résister quand ils veulent vraiment quelque chose dans un magasin, mais vous ne leur rendez pas service en cédant. Ne les privez pas complètement, mais ne les pourrissez pas non plus. À Noël, par exemple, offrez-leur quelques belles choses plutôt que tout un tas de choses sans intérêt.

18. Nettoyez au fur et à mesure

Pensez à nettoyer les dégâts au fur et à mesure (ou à demander aux enfants de nettoyer leurs dégâts), pour que la maison ne soit jamais un champs de bataille !

19. Mettre de l’ordre avant d’aller au lit

Vous pouvez aussi mettre de l’ordre rapidement juste avant d’aller vous coucher, en récupérant les petites choses que les petits ont oublié de ranger. Cela rend les matins beaucoup plus agréables.

20. Ménage de 30 minutes

Le samedi, faites un «ménage de 30 minutes». Cela signifie que chaque enfant (de plus de 5 ans) a une corvée et que toute la famille (y compris les parents) participe au nettoyage de la maison.

Réglez une minuterie et voyez si vous pouvez tout faire en 30 minutes. C’est d’autant plus facile que la famille est nombreuse !

Cela permet d’obtenir rapidement une maison propre et on a le reste de la journée pour s’amuser.

21. Temps de préparation

Ce conseil n’a pas tant à voir avec l’encombrement qu’avec la simplification, en général, de votre vie avec les enfants.

Il est très utile de consacrer du temps, le soir et le matin pour s’organiser et ainsi préparer les repas des enfants, leurs vêtements, leurs affaires ou tout ce qui est nécessaire à la journée. Cela vous évite de vous précipiter lorsque vous devez sortir et vous permet éviter d’oublier des choses plus tard.

Voilà pour les 21 conseils de Léo Babauta pour une maison zen avec des enfants. Ça paraît faisable, non ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur Léo Babauta et découvrir la méthode Zen To Done, je vous conseille la lecture de deux articles : « La méthode Zen To Done pour être enfin organisée ! » et « La Méthode Zen To Done à Ma Manière » dans lequel je vous explique comment j’applique la méthode Zen To Done.

Et surtout n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en laissant un commentaire ci-dessous ! J’adore vous lire !

.

Economiser-temps

9 habitudes quotidiennes pour économiser votre temps

9 habitudes quotidiennes pour économiser votre temps 1170 778 Virginie

Temps de lecture : 3 minutes

Plus votre rythme de vie est effréné, mieux vous devez être organisé(e). Simplifiez-vous la vie en maîtrisant ces 9 habitudes qui vous feront économiser du temps.

1. Faites votre lit

Cela ne prend que 2 minutes et observez le résultat ! Votre chambre a l’air tout de suite plus en ordre. En effet, une chambre est faite à plus de 50 % une fois le lit en ordre.

2. Pratiquez les « 2 minutes de collecte » 

Avant de quitter une pièce, retournez-vous et rangez systématiquement pendant deux minutes. En effet, plus vous en rangez avant de quitter une pièce, plus votre retour dans celle-ci sera agréable.

3. Apprenez à apprécier les surfaces dégagées

Qu’il s’agisse d’un buffet, d’un plan de travail ou encore d’un bureau, toutes ces surfaces encombrées représentent des actions non accomplies. Ça veut dire quoi ?

Cela signifie que  l’on perd beaucoup de temps et d’énergie si la vaisselle, le courrier, et le désordre ne sont pas traités ou rangés proprement ; du temps, pour faire autre chose !

4. Rangez tout de suite pour économiser du temps !

Réduisez votre temps de rangement de moitié en rangeant les choses immédiatement. Car l’un des plus gros gaspillages de temps est de se dire: « Je m’en occuperai plus tard. » 

5. Arrivez à l’heure à votre premier rendez-vous de la journée

Qu’il s’agisse d’un rendez-vous professionnel ou de déposer les enfants à l’école, la journée commence mieux si l’on arrive à l’heure ! On est nettement moins stressé(e) en arrivant à l’heure. Et cela donne le rythme au reste de la journée !

6. Dînez à heure fixe 

Pour une bonne organisation des soirées, surtout si vous avez des enfants, il est important de dîner à heure fixe et si possible pas trop tard. Ainsi, cela permet aux enfants de se coucher de bonne heure. De plus, il vous reste du temps pour faire avancer les choses et planifier les tâches du lendemain.

7. Pensez « listes »

Au lieu de vous dire « Zut, j’ai oublié ! », notez ce que vous avez à faire ou à acheter dans un carnet, agenda, téléphone, … Bref, n’encombrez pas votre esprit de choses inutiles à retenir. Cette technique vous permet vraiment d’économiser du temps et votre esprit est plus disponible.

Révisez ces listes régulièrement pour les mettre à jour !

8. Attribuez des tâches aux 3 jours sur lesquels vous avez le plus de contrôle : aujourd’hui, demain et le lendemain. 

Nos vies se remplissent souvent trop rapidement et l’on se retrouve vite débordé(e) ! Alors une fois vos listes rédigées, attribuez des tâches aux jours sur lesquels vous avez le plus de contrôle : aujourd’hui, demain et après-demain.

Par ailleurs, limitez vos listes à 10 éléments pour ne pas être submergé.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également mettre en place un véritable sytème d’organisation. Besoin d’aide ? N’hésitez pas à lire ces 2 articles : « La méthode Zen to Done pour être enfin organisée » ou « La méthode Zen to Done » à ma manière ».

9. Pensez « positif »

Utilisez votre petite voix intérieure pour vous encourager et vous féliciter pendant la journée. Les affirmations positives sont un excellent moyen de changer le ton de notre conversation intérieure. 

Vous pouvez même vous entraîner à dire des affirmations positives dans le miroir pour développer l’approche positive de vous-même.

Procéder ainsi vous permet ainsi de vous débarrasser des pensées négatives ou limitantes. À terme, cela réduit votre stress, accroit votre bien-être, augmente votre confiance en vous, améliore vos relations avec les autres … bref, vous vous sentez bien !

J’espère que vous adopterez vite ces 9 habitudes quotidiennes qui vous permettront d’économiser votre temps ! Ainsi, vous aurez un peu de plus de temps pour vous et vos proches !

Et si vous souhaitez encore plus d’astuces pour gagner du temps,  lisez vite l’article de Charlotte « Gagner du temps en s’organisant : mes 6 astuces infaillibles ».

Une dernière chose ! Laissez moi un message pour me dire comment vous vous organisez ! J’ai hâte de vous lire !

Mes 7 secrets pour une rentrée sans stress

Mes 7 secrets pour une rentrée sans stress 1170 780 Virginie

Temps de lecture : 3 minutes

Au courant de l’été apparaissent souvent quelques petites angoisses liées à la rentrée. Afin de vous permettre de profiter pleinement de vos vacances, je vous propose de découvrir mes 7 secrets pour une rentrée sans stress.

1. Fournitures

Pour une rentrée sans stress, commencez par vous occuper des fournitures !

Faites du tri

  • Réunissez toutes les fournitures de l’année précédente
  • Ne gardez que ce qui fonctionne ou qui n’a pas (ou peu) été utilisé.
  • Comparez ce que vous avez déjà à ce qui est demandé dans la nouvelle liste et complétez.

Anticipez les achats de fournitures et de livres

Même si c’est un mauvais moment à passer, n’attendez pas la dernière minute ! Le risque est de ne plus trouver ce que vous cherchez. Outre l’énervement, cela génère un stress que l’on aimerait éviter.

Pour le choix des fournitures, fixez les règles dès le départ : votre enfant pourra choisir quelques fournitures mais pour le reste c’est vous qui déciderez. 

2. Reprenez le rythme

Pendant les vacances, on a tendance à se coucher et à se lever plus tard ; cela conduit à décaler les horaires des repas. Donc, une semaine avant la rentrée, il est nécessaire de reprendre un rythme plus régulier en : 

  • avançant progressivement l’heure du coucher mais également celui du réveil (y compris le week-end pour une vraie régularité),
  • prenant ses repas à heures fixes.

3. On remet en état la chambre des enfants

L’approche de la rentrée est le moment idéal pour mettre de l’ordre dans la chambre de vos enfants. Faites cela avec eux, ça n’en sera que plus efficace. Effectuez un grand tri et créez un système de rangement fonctionnel.

On en profite pour vérifier la garde-robe de vos enfants ; ils poussent souvent beaucoup pendant les vacances ! Comme pour les fournitures, faites l’état des lieux de l’existant et complétez au besoin.

4. Établissez les grandes lignes de votre organisation de rentrée

Posez-vous la question suivante « Comment puis-je mieux m’organiser à la rentrée ? » pour ne pas être surchargée par les différentes tâches quotidiennes (ménage, courses, école…).

Réfléchissez aux activités extra-scolaires auxquelles vos enfants souhaitent participer. Leurs activités sont-elles compatibles les unes avec les autres ? Et avec votre emploi du temps ?

Réfléchissez à l’installation de routines !

Vous pouvez mettre en place des routines. Il s’agit d’un ensemble de bonnes habitudes que vous instaurez et qui vous permettent de gagner du temps car vous savez quoi faire (et vos enfants aussi). S’agissant des enfants, ces routines peuvent être mises en place le matin, à l’heure du retour de l’école et au coucher. 

Et si vous avez besoin d’idées pour votre routine du matin, je vous invite à lire ou relire mon article « La routine « enfant du matin » ou comment partir à l’école sans s’énerver »

5. Rassurez votre enfant (si cela est nécessaire)

Pour certains enfants, la rentrée est synonyme d’angoisse ; peur de l’inconnu ou de la séparation pour les plus jeunes, changement d’école, peur de ne pas trouver de copains, de ne pas y arriver, … pour les plus grands, … Quelle que soit la peur, elle est évidemment à prendre en compte.

Il est important d’essayer de déterminer l’origine de l’anxiété en échangeant avec votre enfant et en lui demandant de quoi il a réellement peur. Si la situation le nécessite, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui saura vous aider.

Vous pouvez aussi vous orienter vers les livres, en particulier pour les premières rentrées. À cet égard, je vous recommande la lecture de l’article « Peur de l’école : 12 livres pour le rassurer ».

6. Gardez quelques bonnes habitudes des vacances

Qu’aimiez-vous faire pendant les vacances ? Lire, dessiner, vous reposer, aller au ciné, prendre un café en terrasse, voir de amis, passer du temps avec votre conjoint, faire des jeux avec vos enfants ? 

Bref, essayez de trouver une ou deux activités que vous aimeriez continuer à faire pendant l’année ; des choses qui vous font vraiment plaisir et qui vous font du bien. Comme si vous étiez encore en vacances ! 

Aménagez-vous aussi des moments pour ne rien faire ; laissez du temps libre pour l’imprévu !

7. Et du côté de l’administratif, tout est en ordre ? 

Avant la rentrée, assurez-vous que tout l’administratif soit en ordre : inscription à l’école et aux activités extra-scolaires, photos d’identité, …N’oubliez pas de vérifier que votre enfant est bien assuré pour l’ensemble de ses activités – scolaires et extra-scolaires. 

Prévoyez également un check-up chez le dentiste et l’ophtalmologue ainsi qu’une petite visite chez votre médecin généraliste si les activités de votre enfant nécessitent la production de certificats médicaux.

Ça y est, le jour de la rentrée est arrivé ! Prévoyez un peu plus de temps que d’habitude pour ne pas recommencer l’année en courant ! 

J’espère que ces quelques secrets vous permettront de passer la rentrée sans stress !  

Cet article participe à l’évènement “Comment bien préparer sa rentrée” du blog « Les astuces de Mylène ». J’apprécie beaucoup ce blog car il est plein de bons conseils. Je vous conseille la lecture de cet article « 5 habitudes minimalistes à adopter à la rentrée »

La Box vêtements : un vrai bon plan ?

La Box vêtements : un vrai bon plan ? 1170 780 Virginie

Temps de lecture : 4 minutes

La box vêtements est en plein développement sur internet. On vous propose de louer ou d’acheter des vêtements sans bouger de chez vous, choisis grâce aux services d’un Personal shopper

J’ai testé et voici mon avis.

La box vêtement en location

Comme il fallait en choisir une j’ai testé LE CLOSET. 

La box vêtements comment ça marche ?

Si je reprends les arguments figurant sur leur site vous :

  • Choisissez vos vêtements 
  • Parcourez notre sélection et choisissez ce que vous voulez recevoir.
  • Portez à volonté
  • Profitez de vos articles autant que vous le souhaitez.
  • Renvoyez et Recommencez

Ma pratique 

  • On commence par remplir un questionnaire assez détaillé sur ses mensurations et ses goûts vestimentaires. Vous devez également indiquer quel type de pièces vous souhaitez recevoir.
  • Par mail vous recevez une sélection de vêtements ; sélection que vous pouvez modifier en allant chercher d’autres pièces sur leur site. Vous pouvez même vous créer une Wishlist.
  • La Box vêtements est validée en ligne et elle est livrée en 2-3 jours, chez vous, en point relais ou bureau de Poste.
  • Il est possible de porter les vêtements et accessoires de votre box aussi longtemps que vous le voulez.
  • Vous pouvez acheter les articles préférés (les tarifs sont dans la box). 
  • Puis, vous renvoyez le reste sans laver les articles, le pressing est inclus. Le sac de retour est dans la box et le retour est gratuit.
  • Le retour d’une box vêtement génère la mise en route de la création d’une nouvelle Box.

Les tarifs 

Classique 
  • 2 vêtements et 1 accessoire : 39 euros par mois
  • 3 vêtements et 2 accessoires : 49 euros par mois
  • 4 vêtements : 59 euros par mois
Grossesse
  • 2 vêtements et 1 accessoire : 49 euros par mois
  • 3 vêtements et 2 accessoires : 59 euros par mois
  • 4 vêtements : 69 euros par mois

Mon avis

Les plus 

  • Le fonctionnement est assez simple.
  • Les tarifs sont très raisonnables.
  • L’abonnement à cette Box vêtements ne comporte aucun engagement. Vous pouvez donc faire une pause ou annuler votre abonnement à tout moment. J’ai testé et cela fonctionne sans difficulté !
  • Vous pouvez choisir le contenu de la box.
  • Vous pouvez garder le contenu de la Box et porter les vêtements aussi longtemps que désirez.
  • Si un vêtement ou un accessoire vous plaît, vous pouvez l’acheter.
  • Pas besoin de laver les vêtements avant de les renvoyer.
  • Cela permet de sortir de sa zone de confort vestimentaire à peu de frais. On peut tester des vêtements que l’on n’oserait pas forcement acheter de peur de se tromper.
  • On a de nouveaux vêtements régulièrement sans se ruiner et en limitant un peu son impact environnemental.

Les moins

  • Beaucoup d’emballage. La box vêtements est dans une belle boîte en carton, les vêtements emballés dans du papier de soie et le retour se fait dans une enveloppe plastique. Bref, mon côté zéro déchet a détesté. Il semble qu’une pochette durable soit en cours de mise en place, justement pour limiter les emballages.
  • Plus de la moitié des vêtements que j’ai reçus ne m’allaient pas : la taille ne convenait pas. Et ce en particulier pour les pantalons.
  • Les couleurs sont souvent différentes par rapport aux photos présentées sur le site.
  • J’ai trouvé que souvent les propositions de look étaient « vieillottes »
  • La qualité des accessoires m’a un peu déçue ; j’ai reçu beaucoup de bijoux qui était beaucoup plus jolis en photo.
  • On est super tenté(e) d’acheter ce qui vous va sans en avoir vraiment besoin ! Le but est quand même de louer et non pas d’acheter !

En bref 

  • Top pour les fashionistas qui aiment changer souvent de tenues.
  • Génial si on aime pas faire du shopping
  • Super pour les femmes enceintes (J’aurais adoré ça à l’époque !)
  • Personnellement, j’ai suspendu mon abonnement un peu à cause des looks proposés et beaucoup pour le Zéro déchet ! 
  • Mais si vous voulez tester cette box vêtements, c’est sans aucun risque car vous pouvez le faire gratuitement en entrant le code promo « VIRGINIE200 » lors de votre inscription.

La box vêtements à l’achat

Celle que j’ai testée était proposée par LOOKIERO.

Comment ça marche ?

  • Comme pour la box vêtements à la location vous devez remplir votre profil mode avec les informations concernant votre taille, vos goûts et préférences. Cela permet à votre Personal Shopper de sélectionner les vêtements qui vous correspondront le plus.
  • Puis, vous commandez votre box. 
  • Vous recevez votre box avec 5 vêtements et accessoires sélectionnés pour vous ainsi que des fiches vous proposant des tenues afin d’assortir au mieux vos nouveaux vêtements et une petite note de votre Personal Shopper avec quelques conseils mode.
  • Après 5 jours, vous devez renvoyer les vêtements que vous ne gardez pas. 
  • Vous trouvez dans la box une enveloppe avec l’étiquette de retour imprimée, pour y mettre les articles que vous ne souhaitez pas garder. Les frais de livraison et de retour sont gratuits !

Les tarifs 

Ce service du Personal shopper coûte 10€ qui vous sont débités lors de la confirmation de votre commande. Cependant, si vous gardez au moins un article de la box, ce service devient gratuit (Le montant est déduit de votre facture finale).

Puis, vous devrez payer les vêtements que vous gardez. Il est indiqué sur le site que le prix moyen de nos vêtements est de 45€. En pratique, il est conseillé d’indiquer au Personal Shopper la fourchette de prix qui correspond le plus à votre budget. Par ailleurs, si vous gardez les 5 vêtements qui vous ont été envoyés, vous avez droit à 25% de réduction.

Mon avis

Les plus 

  • Tout comme la box vêtements à la location, c’est vraiment simple
  • C’est sympa d’avoir un Personal shopper
  • Les frais de retour gratuits
  • On ne garde que ce que l’on veut

Les moins 

  • Là aussi beaucoup d’emballage que mon côté zéro déchet a également détesté !
  • Vous ne choisissez pas le contenu de la box (il est juste possible d’exclure un type de pièce que vous ne souhaitez pas recevoir. Exemple : les jupes) et personnellement je n’aime pas les surprises !
  • Ça donne envie de choses que l’on aurait pas forcément été acheter en magasin ; et plus on achète, moins ça coûte puisqu’il y a 25 % de réduction si vous achetez les 5 pièces ; un peu pousse au crime, non ?!
  • Comme tous les achats de vêtements ce n’est pas écologique mais c’est la même chose quand on achète en magasin !
  • 5 jours pour choisir c’est un peu juste ; surtout si on hésite !

Je sors assez mitigée de cette expérience de box vêtements. L’idée est vraiment très sympa, très attractive mais après réflexion, je pense que ce n’est pas pour moi.  Je crois vraiment que mon attrait pour une certaine forme de minimalisme (je dis bien une certaine forme car je suis loin de la garde-robe capsule minimaliste) me conduirait plutôt à acheter très peu de pièce, de belle qualité, en magasin pour être sure que cela me va vraiment bien.

Cependant, je serais très d’heureuse d’avoir votre retour d’expérience si vous avez testé, l’une ou l’autre des formules.

Et pour parler vêtements, si votre dressing a besoin d’air, n’hésitez pas à aller découvrir mon article « Dressing : mes 10 astuces pour un rangement au top« .

Le temps est la seule ressource irrattrapable, il est donc primordiale pour s'épanouir d'apprendre à gérer son temps !

Gagner du temps en s’organisant : 6 astuces infaillibles

Gagner du temps en s’organisant : 6 astuces infaillibles 1200 800 Charlotte Minda

Temps de lecture : 5 minutes

Selon une étude d’Harris Interactive, en 2018, 65% des français ont déclaré ne pas disposer de suffisamment de temps. Peut-être vous sentez-vous également submergé(e) par la quantité de tâches que vous devez accomplir quotidiennement ? Entre le travail, la maison, parfois les enfants, il n’est pas rare de se retrouver avec une liste de tâches infinie !

Malheureusement les journées ne sont pas extensibles… Si le confinement a permis à de nombreux corps de métier de faire “une pause” et de prendre enfin le temps, le déconfinement s’est plutôt rapproché d’une course contre la montre. C’est dans ce climat de fin d’année scolaire synonyme de “grand rush” que je vous propose ces quelques astuces, qui vous permettront à coup sûr de gagner du temps et de la sérénité !

par Charlotte Mauxion-Minda
Rédactrice Web Seo – Community Manager Freelance.

Le carnet est votre meilleur ami

Notre cerveau n’est pas conçu pour retenir ce qui ne l’intéresse pas ! Alors à moins que vous ne  soyez passionné(e)s par le rendez-vous chez le dentiste du petit dernier ou le cadeau que vous offrirez à votre belle-mère pour son anniversaire, il est tout à fait indiqué de noter toutes les tâches que vous avez à effectuer. Que ce soit dans un carnet ou dans un agenda électronique, l’idée est de centraliser au même endroit toutes vos tâches. Oubliez les post-it que vous risqueriez de perdre et libérez votre cerveau du superflu. Il vous le rendra bien !

D’ailleurs, si vous êtes de nature plutôt anxieuse, il peut être utile de noter toutes vos tâches avant de dormir plutôt qu’au cours de la journée, afin de ne plus avoir à y penser pendant la nuit.

Petite précision tout de même, quand on parle de tout noter, il s’agit des tâches qui ne sont pas routinières. Inutile donc de préciser “faire le repas” ou “donner à manger au chat”. Ces tâches sont déjà récurrentes dans votre quotidien, les noter n’est donc pas nécessaire.

Perdre un peu de temps pour en gagner

Octroyez vous un temps en tête à tête avec votre agenda. Si vous passez une heure par semaine à vous organiser pour la semaine d’après ce n’est pas du temps perdu, bien au contraire ! Cela vous permettra de gagner en sérénité et de vous rendre compte du temps dont vous disposez réellement.

Ce moment peut être un temps pour vous et même un moment agréable. Une tasse de thé (ou une bière), un agenda, un stylo et votre “carnet de tâches” suffisent !

Après avoir éliminé toutes les plages horaires où vous mangez, dormez, conduisez… Il vous suffit de placer dans votre agenda les rendez-vous. Et enfin les tâches à accomplir selon le temps dont vous disposez et les date butoires de vos projets. Ainsi, vous ne perdez pas de temps au jour le jour et avancez de manière réfléchie.

D’ailleurs, si vous disposez d’une petite plage horaire, rien ne vous empêche de découper votre projet en plusieurs petites tâches afin de pouvoir le traiter plus facilement.

Qu'il soit électronique ou format papier, l'agenda est votre meilleur atout !

Trier les priorités

L’une des actions les plus difficiles à accomplir lorsque l’on essaie d’être organisé(e) est bien le tri des priorités !

Si au travail la tâche peut sembler plus simple, dans la vie privée cela peut vite se révéler être un casse tête ! Fort heureusement, il existe une astuce imparable pour vous y aider : la loi de Pareto, appelée aussi la règle des 80-20. Ce principe consiste à partir du postulat que 20% de vos actions, vous apportent 80% de satisfaction ou de bénéfices. Certes, cette loi n’est pas applicable pour absolument tous les domaines. Néanmoins, elle permet de trier facilement les tâches primordiales des tâches secondaires que vous pourriez par exemple déléguer.

Pour cela, posez-vous simplement la question : si je ne devais réaliser qu’une seule chose aujourd’hui, à quelle tâche donnerais-je la priorité ? Placez dans votre planning en priorité les 20% de tâches qui vous apportent ces 80% de résultats. 

Regrouper les tâches similaires

Avez-vous déjà entendu parler du batch cooking ? Cette méthode de plus en plus populaire consiste à préparer tous les repas de la semaine en une fois pour gagner du temps, de l’énergie (et par la force des choses de l’argent).

Sur le même principe, essayez au maximum de regrouper toutes les tâches similaires. L’envoi de mails ou de courrier, ou les rendez-vous du pédiatre pour les différents enfants par exemple. Dans tous les aspects de votre vie, regrouper les tâches similaires vous permettra d’éviter de perdre du temps dans les transitions d’une action à l’autre. Si l’on reprend l’exemple de l’envoi de mail, les transitions pourraient être d’allumer l’ordinateur puis de se connecter à la boîte mail. Alors que pour l’envoi de simples courriers, vous perdrez du temps à trouver les enveloppes, à acheter les timbres et à aller poster le courrier dans la boîte la plus proche. Des actions qui ne prennent certes que 5 minutes. Malheureusement, sur une semaine, les minutes perdues se transforment en heures perdues !

Prévoir l’imprévu

Prévoir l’imprévu est impossible, mais prévoir une plage horaire pour gérer les imprévus est tout à fait réaliste et même recommandé.

Dans votre agenda, réservez-vous un créneau où vous ne prévoyez rien. Qu’il soit journalier ou hebdomadaire. S’il vous arrive un imprévu vous pourrez ainsi le gérer sans vous mettre en difficulté. Si aucun imprévu ne se présente, vous pourrez reprendre votre liste de choses à faire pour ne pas perdre votre temps. Ou alors vous pourrez lâcher prise et prendre du temps pour vous !

Savoir dire “non”

Si vous souffrez du syndrome du sauveur cette partie va vous intéresser !

Dire oui à tout ne vous rendra jamais service. Dans le domaine professionnel, cela vous ajoutera de la pression inutile et vous mettra en difficulté. Quant à la sphère familiale, votre propension à rendre service laissera penser à votre entourage qu’il est normal que vous soyez à leur disposition !

Dire non, si cela est dit de manière bienveillante et pédagogique, ne vous fera jamais passer pour une mauvaise personne. Si votre emploi du temps est déjà plein, dites-le tout simplement.


Dire non à une personne est une chose, mais si vous désirez vraiment être efficace dans le temps qui vous est imparti pour réaliser une tâche ou une action, déconnectez-vous. Votre téléphone est en effet votre pire ennemi à cause des nombreuses sollicitations qu’il entraîne. Les notifications d’applications, un appel, un SMS… À chaque interruption vous perdez exactement 7 minutes pour vous concentrer à nouveau sur l’action que vous étiez en train d’effectuer au préalable. Pour éviter d’être interrompu(e), n’hésitez pas à passez en mode “avion” et à fermez votre boîte mail si vous travaillez sur un ordinateur.

Apprendre à dire non, vous permet de ne pas perdre le contrôle de votre gestion du temps.

Les outils utiles

Si vous cherchez à connaître les outils qui peuvent améliorer votre quotidien dans la gestion du temps sachez qu’il en existe une multitude et pour tous les goûts ! Un agenda, qu’il soit électronique ou papier, est bien sûr indispensable. Pour prendre des notes un simple carnet et un stylo suffisent. Cependant, si vous préférez une version digitale, evernote ou onenote sont très pratiques. Ces applications synchronisent les notes d’un téléphone et d’un ordinateur automatiquement.

Pour gérer vos projets et vos tâches, Trello (application et site) est un indispensable. Très intuitif, il permet notamment de découper chaque gros projet en sous-parties bien plus faciles à intégrer dans un agenda.

Le pomodoro peut également vous aider si vous souhaitez vous concentrer au maximum sur une tâche à accomplir ! Focus to-do est une application redoutable de pomodoro !

Et enfin, le classeur maison est un outil plus conventionnel, très utile au quotidien pour administrer la vie familiale. Tous ces outils mériteraient un article complet pour les présenter.

En attendant, vous pouvez d’ores et déjà retrouver l’ensemble de la méthode d’organisation “zen to done” dans cet article.

Les astuces déclinées dans cet article pourront vous servir de base afin de mieux gérer votre temps.

Certes, il paraît primordial de connaître les grands principes de l’organisation pour pouvoir s’organiser. Mais il est surtout essentiel que votre organisation vous corresponde ! Comme un régime alimentaire, votre organisation doit pouvoir s’adapter à vos contraintes et à votre caractère. Pour certains, tout noter dans leur téléphone sera la solution idéale. Pour d’autres il faudra absolument un outil visuel comme un bullet journal ou un agenda.

Ainsi, l’organisation du temps est une science qui n’est pas figée. Selon les impératifs du moment, vous pouvez la modeler à vos besoins et la faire évoluer. Mais sachez qu’une fois que vous aurez trouvé votre organisation idéale, vous gagnerez avant tout en sérénité.

Si vous connaissez d’autres astuces pour gagner du temps, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

Mes 7 conseils pour faire sa valise sans stresser !

Mes 7 conseils pour faire sa valise sans stresser !

Mes 7 conseils pour faire sa valise sans stresser ! 2560 1703 Virginie

Temps de lecture : 7 minutes

Des conseils pour faire sa valise ? Et oui, car pour certains les vacances approchent et son éternelle corvée qui consiste à faire sa valise. Vous vous réjouissez de partir et pourtant cette perspective de faire vos valises mitige votre joie. 

Alors si vous avez la chance de partir dans les mois qui viennent je vous invite à lire mes conseils pour être plus serein quand ce sera le moment de vous y mettre. 

1. Pour faire sa valise, il faut bien la choisir 

Je dis sa valise car plus on voyage léger plus c’est simple à gérer. Mais j’avoue que c’est parfois un peu compliqué, surtout dans certains pays ou à certaines saisons où il faut prendre un peu de tout pour être sûr de ne manquer de rien.

Les critères à considérer pour opérer ce choix sont : 

  • la durée du séjour
  • la destination
  • le type de vol (intérieur ou long courrier)
  • la compagnie choisie (régulière ou low coast) 
  • le poids des bagages autorisé
  • le type d’hébergement (une valise énorme à caser dans une chambre minuscule n’est pas très agréable). 

Pensez à vérifier au moment de la réservation qu’un bagage est inclus. Il est de plus en plus fréquent que le bagage ne soit pas inclus et cela même sur les compagnies régulières. Mais revenons sur la durée du séjour.

Durée du séjour

La durée du séjour reste l’élément clef dans le choix du bagage. Pour résumer, vous pouvez prendre :

  • Pour un week-end jusqu’à 6/7 jours : un bagage cabine
  • Au delà d’une semaine : une valise ou un sac à roulettes
  • Pour un road-trip : un sac à dos 

Ne prévoyez quand même pas trop juste. Il est un peu stressant de se demander si on pourra refermer sa valise au moment de rentrer et les vêtements prennent plus de place sales que propres.

Si vous avez la possibilité vous pouvez prendre un sac supplémentaire de type sac de voyage pliable. Par exemple si vous partez à deux avec une valise, à l’aller vous mettez le sac pliable au fond de votre valise et durant le voyage il pourra servir de sac à linge, ou pour y mettre les souvenirs. 

2. Une valise cabine : pourquoi pas ?

Une valise cabine c’est bien pratique car, à l’arrivée, on ne perd pas de temps à attendre son bagage sur le tapis de l’aéroport. Mais l’inconvénient est le manque évident de place. En outre, de plus en plus de compagnies vous invitent (plus ou moins gentiment) à enregistrer votre bagage cabine. 

Alors, cela peut fonctionner si :

  • vous partez au soleil et n’emportez que le strict minimum (maillot, short, tong, paréo et lunettes de soleil)
  • votre séjour n’excède pas une semaine. Au delà ça devient compliqué !
  • vous êtes capable de n’emporter que le strict minimum !

Pensez à vérifier que votre bagage respecte les dimensions des bagages autorisés en cabine. Soyez vigilant car ces dimensions peuvent varier selon les compagnies et il est toujours contrariant de devoir payer pour mettre en soute son bagage cabine.

Bagage pour le temps du voyage

S’il s’agit d’un simple « bagage cabine » destiné uniquement au trajet (avion ou train) mais pas au séjour en intégralité. Dans ce cas, n’oublions pas d’y mettre : 

  • de quoi se couvrir
  • un masque pour dormir
  • des bouchons d’oreilles
  • une petite trousse de toilette pour les longs courriers contenant un peu de crème hydratante (cela vous évitera de ressembler à une vielle pomme ridée au réveil !), une brosse à dents, du gel désinfectant.
  • un stylo pour remplir les formalités
  • un câble pour recharger votre téléphone

À éviter

Pensez également à vérifier la liste de produis interdits ! Dans tous les cas, on évite : 

  • les liquides
  • tout ce qui coupe (si votre enfant emporte une trousse, contrôler le contenu ; il y a souvent des ciseaux à l’intérieur !)

Pour les liquides, il est facile soit de transvaser ce que vous avez chez vous, dans de petits flacons (format voyage que l’on trouve en parapharmacie ou magasin de beauté). Une autre idée : ce peut-être l’occasion d’entamer simplement une démarche Zéro déchet en achetant des produits solides (savon, shampoing). Ils cumulent les avantages ; ils sont moins lourds, moins encombrants et ils ne coulent pas .

Un dernier conseil tiré de mon expérience : mettez sur le dessus, dans une pochette, ce qui est fragile ou a de la valeur. Si la compagnie vous impose d’enregistrer votre bagage cabine, vous serez heureux de pouvoir récupérer vos biens de valeur plutôt que de les voir partir en soute. Et le passage aux contrôles sera simplifié si tout ce qui doit passer aux rayons X est facilement accessible.

3. Mon meilleur conseil pour faire facilement sa valise : faites des listes

La liste est vraiment l’outil indispensable d’un voyage bien organisé. Vous pouvez préparer vos listes longtemps à l’avance et y ajouter au fur et à mesure ce à quoi vous pensez. 

Ce qui est aussi pratique avec les listes, c’est qu’elles sont réutilisables d’une fois à l’autre ; c’est un gain de temps si vous voyagez souvent ou même plus rarement.

Quand vous faites votre liste, pensez à vérifier que votre hébergement dispose des appareils dont vous avez besoin (exemple : sèche-cheveux)

Pour faire votre liste vous pouvez soit utiliser du papier, soit utiliser votre téléphone. Une application de type « note » est pratique car vous pouvez la compléter au fur et à mesure. Au moment de remplir votre valise, vous pouvez soit tout cocher sur le téléphone que vous prenez, soit vous envoyez la liste pour l’imprimer et barrer ce qui est mis dans la valise. Cette dernière option a ma préférence, même si d’une manière générale j’évite les impressions inutiles.

En outre, quand je vivais loin de l’Europe et que je devais faire plus de 12 heures de vol pour retrouver la France souvent seule avec ma fille (mon mari n’étant pas toujours avec nous à ce moment), je faisais 4 listes. Pourquoi 4 ? Une chacune pour le contenu de la valise et une chacune pour le bagage cabine.

Comme on parle de listes, je pensais vous proposer une liste mais en fait, il en faudrait tellement que finalement cela semble une fausse bonne idée. 

4. Réunir ses affaires

Bon, je ne le répéterai jamais assez, soyez organisés ! N’hésitez pas à commencer à réunir vos affaires bien à l’avance. Cela permet de visualiser le volume et d’ajuster ! C’est moins stressant de le faire à ce stade que devant la valise ouverte au dernier moment, la veille du départ ou pire le jour même ! 

5. Plier et Ranger ses affaires dans sa valise

C’est l’instant où les choses se compliquent. La confrontation entre les affaires que vous souhaitez emporter et le volume de la valise. Tout le monde déteste ce moment et on a tendance à le remettre à la dernière minute, ce qui n’est pas une bonne idée, mais ça vous le savez déjà ! 

Alors pour vous aider à plier et ranger vos affaires, je vous propose quelques méthodes ou techniques qui vous permettront de choisir ou de créer la vôtre.

La méthode Konmari

Il suffit de plier son linge selon la méthode Konmari puis de le ranger à la verticale dans sa valise. En plus de gagner de la place, on retrouve ses vêtements beaucoup plus facilement. Son inconvénient majeur, outre la nécessaire maîtrise du pliage Konmari, est que ce pliage ne convient qu’aux valises ; à proscrire donc, si vous voyagez avec un sac souple.

La technique des rouleaux pour des voyageurs pressés 

C’est assez simple ; il suffit de rouler ses vêtements puis de les disposer dans sa valise, de façon à gagner un maximum de place.

Cette technique permet de ranger très rapidement ses affaires, tout en gagnant de la place mais également des plis !

Le bundle wrap

Là aussi, c’est facile. Mettez à plat tous vos vêtements dépliés les uns sur les autres, posez au centre votre trousse de toilette, puis repliez les vêtements autour.

  • Le + : le gain de place et la simplicité.
  • Le – : vous l’aurez deviné ! Il faut tout déplier pour prendre un vêtement en particulier !

Le Ranger packing

Il s’agirait de la méthode utilisée par les militaires américains pour faire leur sac ! Mais je n’ai pas été vérifier. C’est un peu comme la méthode du rouleau amélioré. Comme ce n’est pas évident à décrire je vous propose la vidéo ci-dessous. C’est assez simple, les vêtements ainsi roulés sont faciles à ranger mais cela prend un peu plus de temps que la méthode des rouleaux.

La méthode classique 

On prend les vêtements dans le placard. On les laisse tels quel s’ils sont déjà pliés et on les plie s’ils ne le sont pas. 

Personnellement, c’est la méthode que j’utilise car je trouve que je perds moins de temps à plier les vêtements qu’avec les autres méthodes ; la moitié de mes vêtements étant déjà pliés dans mon armoire.

Vous pouvez ensuite mettre les vêtements par catégories – hauts, bas, sous-vêtements – dans des housses.

Ensuite il suffit de disposer ces housses dans votre valise, en commençant par les plus lourdes ; cela limite le froissage.

Puis, vous comblez les trous avec les chaussures (elles aussi dans des housses, une chaussure par sac car c’est plus facile à caser), et les trousses diverses. Je dis « trousses » car outre la trousse de toilette, j’ai en général une trousse contenant les câbles et batteries (plus simples à retrouver que s’ils traînent au fond de ma valise).

Voilà pour les principales techniques mais vous pouvez également utiliser des housses sous vide.

Les housses sous vide

On y glisse les vêtements, on ferme le sac puis on retire l’air en aspirant. Les vêtements sont ainsi comprimés et ils prennent moins de place, en particulier s’ils sont encombrants comme par exemple les doudounes. Les limites de ce système sont les plis qui se forment à la compression et la nécessité de disposer d’un aspirateur pour refaire sa valise.

Encore un petit conseil : ne remplissez pas trop votre valise, d’une part car vous avez plus chance que vos affaires soient froissées à l’arrivée, d’autre part quand les vêtements seront sales, il sera beaucoup plus difficile de la fermer.

Pour conclure, sur le choix de la méthode, la meilleure méthode est celle qui vous convient et qui vous fait gagner du temps. À vous de tester !

6. Pour vous faciliter la vie à l’aéroport

Outre les conseils pour faire votre valise, je vous recommande d’éviter de voyager avec, sur vous :

  • des objets métalliques comme une ceinture 
  • des bottes 

C’est toujours ça de moins à enlever aux contrôles.

Réunissez au même endroit tous les objets que vous devrez passer aux rayons X ; cela évite de fouiller dans son bagage au moment des contrôles. 

7. À ne pas oublier 

Ayez sur vous :

  • billets
  • passeport
  • permis de conduire si vous devez louer un véhicule à l’arrivée
  • cartes bancaires et argent liquide
  • stylo
  • clefs (quand vous rentrez de voyage vos valises arrivent parfois après vous !)

Et ne vous en séparez pas !

Vous pouvez également faire des photocopies de vos documents importants. Ainsi, vous pourrez les utiliser sur place en conservant vos originaux en lieu sûr (dans un coffre fort des hôtels par exemple).

Enfin, mon meilleur ami en voyage : le pèse-bagage ! Il permet de vérifier que vos bagages n’excèdent pas le poids maximum autorisé. Mais attention, : ne lui faites pas une confiance aveugle et pensez de temps en temps à vérifier sa précision en pesant un objet dont vous connaissez le poids. Ca évite les mauvaises surprises à l’aéroport. 

Voilà vous savez tout ! Si vous avez la chance de partir bientôt en vacances, je vous souhaite « bon voyage » et je suis sûre que, grâce à mes conseils, faire votre valise ne sera plus un problème.

Et pour en lire un peu plus sur l’organisation en vacances, vous pouvez jeter un coup d’oeil sur mon article « Une semaine au ski en famille ou comment survivre dans 12 m2 à 3« 

Surtout n’hésitez pas à commenter et à me laisser tous vos trucs de voyage, je pourrais les ajouter à mon article pour les partager !

À très vite pour un nouvel article sur « comment faire la valise de son enfant » !  

La Méthode Zen To Done à Ma Manière

La Méthode Zen To Done à Ma Manière

La Méthode Zen To Done à Ma Manière 1170 780 Virginie

Temps de lecture : 6 minutes

Si vous avez lu mon article sur la méthode Zen To Done de Léo Babauta, vous savez que je l’apprécie. Néanmoins, j’ai voulu l’adapter à ma manière. Après tout, elle est redoutablement efficace lorsqu’elle s’ajuste à votre façon de fonctionner. Tout d’abord, j’utilise 4 outils : un carnet, un stylo, le système Trello et un agenda. Je les combine avec 5 habitudes, que je souhaite vous partager : collecter, traiter, planifier, agir et agenda. Ensuite, je veille toujours à avoir un bureau très bien rangé : quand j’ai fini de travailler, plus rien ne traîne dessus. Vous voulez en savoir plus sur comment j’ai adapté la méthode ZTD à ma manière ? Qui sait, cela vous inspirera peut-être pour créer votre propre méthode !

1 – Collecter : étape importante pour ne rien oublier

Comme dans la méthode Zen To Done, ma première habitude est de collecter. J’ai toujours sur moi un petit carnet. J’y note tout : les tâches, les idées, les projets ou autres informations qui me viennent dans la journée. En écrivant tout ceci, je suis sûre de ne pas de l’oublier et ça me fait sortir l’information de la tête. Au moins, elle ne tourne plus en boucle dans mes pensées ! J’utilise également cette technique lorsque je travaille : si quelque chose me traverse l’esprit, je le note dans mon carnet. De cette manière, je suis certaine que cela ne nuit pas à ma concentration.

La Méthode Zen To Done à Ma Manière

2 – Traiter : savoir prendre des décisions

Cette étape est importante, elle est la suite logique de l’habitude « collecter ». Comme pour la méthode ZTD, je prends des décisions rapides concernant les messages que contient ma boîte de réception. Je ne les remets pas à plus tard. Mes boîtes mails sont centralisées, notamment grâce à l’application Mail d’Apple. Je reçois donc tous mes messages, qu’ils soient personnels ou professionnels dans un seul endroit ! Cela ne me fait pas perdre de temps.

Voici 5 options de traitement que j’utilise :
• Jeter ou supprimer ;
• Déléguer ;
• Classer ;
• Ajouter sur ma liste de tâches à faire plus tard ou sur mon calendrier, il s’agit donc de planifier ;
• Réaliser immédiatement, si cela prend moins de cinq minutes.

Je traite mes boîtes de réception (physique, mail, messagerie vocale et notes) plusieurs fois par jour. Je sais qu’il faudrait que je le fasse moins souvent, mais je n’y arrive pas encore.

La Méthode Zen To Done à Ma Manière

3 – Planifier : une organisation au top

Quand je m’assois à mon bureau, j’ajoute les nouvelles tâches inscrites dans mon carnet, et je les transfère dans mes listes de tâches. C’est à ce moment que je planifie, et que TRELLO intervient.

C’est un outil que je trouve formidable, car il permet de faire des tableaux avec des listes de tâches. Il nous offre une vision globale sur tout : cela le rend pratique et ainsi, je peux supprimer au fur et à mesure les tâches effectuées. Il y a tellement de possibilités sur ce site, qu’il vaudrait mieux que vous alliez voir par vous-même le potentiel de TRELLO. D’autant plus que c’est gratuit et pour un usage personnel ; vous le conseiller ne me rapporte rien.

Revenons à nos moutons : planifier est une habitude ô combien indispensable. Mais qu’est-ce que j’entends par là ? Il s’agit ici de déterminer ce que vous avez besoin de faire chaque jour/semaine/mois afin d’atteindre les objectifs que vous vous fixez. Qu’ils soient à court ou long terme, ils sont vos Most Important Tasks, abrégés en MIT, ou en bon français : « vos tâches les plus importantes ».

Au début de chaque journée, je passe en revue mon tableau TRELLO intitulé « My personal productivity system », ou « Mon système personnel de productivité ». Sur celui-ci, j’ai plusieurs listes :
• Aujourd’hui ;
• Demain ;
• Cette semaine ;
• La semaine prochaine ;
• En attente ;
• Plan d’action.

Sur la première, j’y note 1 à 3 MIT que je souhaite accomplir cette journée. Parfois, il m’arrive de le faire le soir également. Comme ça quand j’ouvre TRELLO le matin, je vois directement ce que j’ai à faire. Les choses récurrentes sont aussi inscrites sur cette liste, comme par exemple faire un peu de piano ou d’italien, qui sont deux activités que j’ai récemment commencées.

Par rapport à la méthode ZTD, j’ai peu de routines : d’ailleurs, celles-ci sont essentiellement liées à l’organisation de la maison, plutôt qu’à mon travail. Si vous souhaitez les retrouver, voici trois articles qui concernent :
• ma check-list pour un intérieur harmonieux ;
• votre routine « chambre » ou 5 minutes par jour pour une chambre rangée ;
• la routine « enfant du matin » ou comment partir de la maison sans s’énerver.

4 – Agir : transformer ses écrits en action

Dans la mesure du possible, je commence ma journée par mes MIT. Pourquoi « dans la mesure du possible » ? Parce que parfois, les journées ne se déroulent pas comme on le souhaiterait…
J’essaie donc de me concentrer sur une seule et unique tâche à la fois, sans distraction. Et je dois bien vous avouer que ce n’est pas simple. En tant que femme/maman, on a tendance à être experte en multi-tâches, et fière de l’être, qui plus est ! En effet, mon cerveau produit des idées en permanence (et c’est bien normal), mais pas toujours en lien avec que je suis en train de faire.

Comme je suis maman, un enfant constitue une source de distraction majeure. Eh oui, dans la tête de celui-ci, une maman à la maison est une maman disponible ! Non, non et non !
J’essaie donc d’être de plus en plus mono-tâche, afin de gagner en efficacité.

Pour améliorer ma concentration, je me suis récemment abonnée à Brain.fm. Payant, mais tellement efficace que je ne le regrette pas. Vous pouvez le tester gratuitement avant de vous engager. Là encore, comme pour TRELLO, je ne gagne aucun argent de cette présentation. Mais quel est le but de Brain.fm ? Cette application vous aide à vous concentrer grâce à de la musique spécialement créée pour cette situation ! Il est vrai qu’au départ, j’étais vraiment sceptique, mais désormais, je ne peux plus m’en passer. Ce qui est pratique, c’est qu’on peut choisir sa durée. Par exemple lorsque j’écris, je mets un chronomètre de 30 minutes, puis je fais une pause de 5 minutes. Ensuite, je recommence. Et si bien sûr une idée sans lien avec ce que je fais survient, je la note et je reviens à ma tâche principale.

Il va sans dire que pour rester concentrée, il faut bannir toutes sources de distraction. Qu’est-ce qui vous distrait le plus ? C’est à vous de voir : Internet, réseaux sociaux, téléphone ? Personnellement, je garde toujours ce dernier à portée de main. Pouvoir être joignable facilement me paraît important, surtout lorsque ma fille est à l’école.

Organiser-Home organiser-services

5 – L’agenda : en complément du carnet

En plus de TRELLO, j’utilise un agenda afin d’y noter mes rendez-vous, ceux de ma fille, ou même les déplacements professionnels de mon mari. Au moins, je ne lui demande plus 50 fois où il va. Comme la page de droite me le permet, j’y écris quelques fois des tâches administratives à effectuer, comme prendre rendez-vous avec le plombier ou faire ma déclaration d’impôts, par exemple.
Je regarde tous les jours mon agenda, afin de voir si j’ai des rendez-vous : cela m’aide à adapter ma liste du jour en fonction de mes disponibilités.

La méthode Zen To Done à votre manière : un secret pour être enfin organisée

Si vous êtes désorganisée, vous n’allez certainement pas devenir votre contraire dès le lendemain ! D’ailleurs, si quelqu’un vous le promet, c’est un mensonge. Changer ses habitudes est quelque chose de profond et complexe : ça revient à faire un travail sur soi-même, et évidemment qu’on ne peut pas changer tout de suite. Motivation, concentration, énergie, patience sont les vrais secrets pour enfin devenir organisée. Ils sont également synonymes de temps. Vous ne pouvez donc pas tout changer à la fois, d’un seul coup. En fait, si, vous le pouvez. Ça serait néanmoins une erreur, car vous vous en dégoûterez vite, et vous reviendrez à la case départ.

Commencez d’abord par une ou deux habitudes que vous mettrez en place. Une fois qu’elles le seront devenues complètement, vous pourrez passer à l’étape suivante, en y ajoutant une autre. Comptez environ une trentaine de jours pour les mettre en place au fur et à mesure. Armez-vous donc de patience.

Parlez de vos objectifs à votre entourage : ça pourrait vous mettre une certaine pression, qui vous poussera à avancer et respecter vos engagements. En effet, il est plus difficile d’abandonner si tout le monde attend de voir vos résultats. Noter vos progrès quotidiens sur un carnet et prévoir des récompenses à chaque réussite est également une excellente source de motivation ! Le positivisme doit vous mener sur la bonne voie : vous pouvez y arriver ! Rappelez-vous que vous n’êtes pas moins douée qu’une autre.

Gardez en tête qu’une organisation n’est jamais figée : même bien organisée, il y a certaines choses que je modifie également. Les aléas de la vie peuvent également tout faire chambouler. De même qu’une méthode d’organisation peut évoluer : attention cependant à ne pas le faire trop souvent. En effet, vous risqueriez d’y perdre énormément de temps…

En espérant que cela vous a inspiré dans la création de votre propre méthode Zen To Done, si ce n’est pas déjà fait. N’hésitez pas à vous exprimer pour partager votre expérience !

Méthode Zen To Done

La méthode Zen To Done pour être enfin organisée !

La méthode Zen To Done pour être enfin organisée ! 1700 1133 Virginie

Temps de lecture : 5 minutes

Vous en avez plus qu’assez d’être désordonnée ? Vous aimeriez changer de stratégie, sans pour autant vous prendre la tête ? La méthode Zen To Done (abrégée en ZTD) sera alors votre passeport pour être enfin organisée. Incontournable, cette technique est infaillible. En effet, vous pourrez enfin arriver à la fin de vos to-do listes, qui vous semblaient jusqu’à maintenant irréalisables et interminables. Suivez le guide, vous allez devenir une reine de l’organisation!

En quoi consiste la méthode Zen To Done ?

C’est le petit bijou de Leo Babauta, auteur américain et créateur du blog à succès Zenhabits. Celui-ci est par ailleurs présent depuis plusieurs années dans le top 25 des meilleurs blogs, d’après le magazine Time. Le Zen To Done est tout simplement une méthode regroupant un ensemble de 10 habitudes. Chacune d’entre elles a pour but de vous simplifier la vie. Comment ? En vous aidant à vous organiser et contrôler vos tâches.

Dans le ZTD, nous avons donc la liste suivante :

  • collecter ;
  • traiter ;
  • planifier ;
  • agir ;
  • utiliser un système simple et fiable ;
  • s’organiser ;
  • réviser ;
  • simplifier ;
  • routine ;
  • trouver votre passion.

Ce qui est intéressant, c’est que vous n’êtes pas obligée de toutes les suivre. Vous choisissez celles qui vous conviennent, et vous n’avez alors besoin de vous concentrer que sur celles-ci.

Habitude 1 : Collecter

L’idée est d’avoir un petit carnet sur soi, afin de pouvoir y écrire tout ce qui vous passe par la tête durant la journée : tâches, idées, projets, ou autres informations à ne pas oublier. Donc dès que cela arrive, notez-le pour ne pas encombrer votre cerveau.

Si vous êtes plus technologie, vous pouvez très bien le faire via votre téléphone portable. Le but est de choisir la méthode qui vous convient le mieux, bien sûr.

Habitude 2 : Traiter

Être organisée, c’est savoir prendre des décisions rapidement sur ce qui se trouve dans votre boîte de réception. Mais qu’est-ce que j’entends par boîte de réception ? Il s’agit simplement de tout ce qui reçoit des informations, courriers ou documents. Que ce soit vos boîtes mails, boîte aux lettres, messagerie vocale ou bloc-notes. Si vous ne procédez pas rapidement au traitement de toutes ces affaires, elles vont s’accumuler et vous allez vite être débordée. Essayez de les traiter une fois par jour, voire plus souvent si vous le pouvez.

Évidemment, il s’agit ici d’ordonner votre boîte de réception pour que vous puissiez noter les tâches importantes à réaliser. Cependant, cela n’implique pas que vous deviez les réaliser sur le moment, mais que vous preniez une décision :

  • jeter ;
  • déléguer ;
  • classer ;
  • planifier sur votre To-Do liste ;
  • réaliser.

Habitude 3 : Planifier

Qu’est-ce qu’il y a d’important à faire cette semaine ? Quels sont mes objectifs ? Posez-vous ces questions pour définir vos priorités, qui deviendront les MIT : Most Important Things, ou les choses les plus importantes, en français. Cette liste est importante, car elle vous aidera à appréhender votre semaine d’une meilleure manière. La méthode Zen To Done, c’est pouvoir être organisée pour être le moins stressée possible.

Organiser-Home organiser-services

Habitude 4 : Agir, mais une tâche à la fois

Qui a dit que les femmes pouvaient être multi-tâches ? On oublie donc ça, et on se concentre sur une seule de vos MIT à la fois. Comment faire dans ce cas ? Bannissez un maximum de distractions :

  • désencombrez votre bureau ;
  • coupez votre téléphone portable, pour éviter d’être happée par les notifications de vos applications ;
  • si vous travaillez sur Internet, fermez les onglets inutiles (on dit au revoir aux réseaux sociaux).

Régler une minuterie est une bonne alternative pour savoir quand s’arrêter : vous posez vous-même vos propres limites. Quand ça sonne : pas une minute de plus, c’est fini ! Si jamais vous êtes interrompue, notez dans votre carnet ce qui a attiré votre attention. Vous pourrez toujours la réaliser plus tard sans pour autant l’oublier.

Habitude 5 : Système de confiance simple

Aucune utilité à rendre votre système compliqué. La méthode Zen To Done privilégie la simplicité, à commencer par vos listes : un simple carnet fera très bien l’affaire. L’essentiel ici est donc de faire confiance au système que vous inaugurez. Votre petit carnet sera votre compagnon idéal, comme s’il s’agissait d’un deuxième cerveau – plus performant en terme de mémoire – ou d’un assistant.

Habitude 6 : S’organiser

Vous connaissez sûrement l’expression « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place ». Et bien pour cette sixième habitude, vous allez vous en inspirer ! Rangez alors ce qui doit l’être, plutôt que de les amasser pour les trier plus tard. Que ce soit votre poubelle, votre liste, vos dossiers… ne tergiversez pas. En plus, on sait très bien qu’à force de remettre à plus tard ce qui doit être fait, on finira par ne pas le faire.

Habitude 7 : Passer en revue votre système

La revue Zen To Done vous demande de vérifier rapidement votre système. Elle se concentre également sur la révision de vos objectifs annuels chaque semaine. Passez-les passer en revue afin de voir les progrès que vous avez réalisés au cours de la semaine dernière. Vous allez ainsi pouvoir prendre les mesures nécessaires pour avancer dans leurs accomplissements au cours de la semaine à venir.
Une fois par mois, réservez un peu plus de temps pour en faire un examen.
Chaque année, vous devriez faire au moins une fois une introspection de vos objectifs annuels et de votre vie.

Habitude 8 : Simplifier

Réduisez vos objectifs et vos tâches à l’essentiel. Inutile de vous encombrer de toutes les tâches entrantes. En effet, vous risquez juste de vous surcharger, et donc de négliger les choses les plus importantes à réaliser. Reprenez vos listes et vos projets, ne conservez que ce qui est prioritaire. Cette habitude est à accomplir le plus souvent possible.

Habitude 9 : Routine

La routine, c’est quelque chose qui est important dans notre vie. Elle offre une ambiance sécurisante pour nombre d’entre nous. Par conséquent, il est primordial d’en définir une qui vous soit efficace et adaptée.

Par exemple, celle du matin peut inclure :

  • la consultation de votre calendrier, de vos listes ;
  • la définition des MIT de la journée ;
  • de l’exercice ;
  • le traitement des boîtes de réception ;
  • faire votre premier MIT pour la journée.

Une routine du soir pourrait inclure (à nouveau) le traitement de vos boîtes de réception, la révision de votre journée, la rédaction de votre journal, la préparation du lendemain.

Les routines hebdomadaires peuvent inclure une journée de courses, de lessive, financière, votre revue hebdomadaire, une journée en famille… Bref à vous de choisir ce que vous souhaitez y inclure.

Habitude 10 : Trouver votre passion

L’objectif ici, est donc de trouver une passion et de voir si vous pouvez en vivre. Parce que sans elle, la vie est totalement fade ! De fait, il est très important d’avoir un travail qui vous passionne : cela réduira la procrastination. Vous aurez alors l’impression de ne pas travailler et de vous épanouir.

Comment faire fonctionner le Zen to Done sans être bouleversée ?

Il ne faut pas tout mettre en place en même temps pour que ça se déroule correctement. En effet, chacune de ces habitudes doit être incorporée petit à petit dans votre vie : une seule à la fois si c’est possible, ou deux voire trois au maximum. Concentrez-vous sur votre changement d’habitude pendant 30 jours, puis passez au suivant.

Si ces dix habitudes vous rebutent, Leo Babauta a créé une version minimaliste du Zen to Done : un moyen d’être productif sans tracas.

La version minimaliste du ZTD

Au lieu d’avoir 10 habitudes, nous en avons 4 :

  • collecter ;
  • traiter ;
  • planifier ;
  • agir.

Cela vous paraît plus adapté ? Optez donc pour cette méthode simplifiée. De plus, son créateur utilise deux outils classiques : un petit carnet et un stylo. Comme dit précédemment, le ZTD est là pour vous simplifier la vie, pas pour vous la rendre plus complexe.

Néanmoins, cette version laisse de côté 6 habitudes : garder un système de listes simples, tout organiser, des revues hebdomadaires, simplifier vos tâches et projets, fixer des routines et trouver votre passion…

J’aime bien cette méthode, mais j’ai eu envie de l’adapter à ma façon, afin qu’elle corresponde le plus possible à ma manière de fonctionner et à mon environnement. Je vous propose de découvrir ce que j’en ai fait dans un prochain article. Dites-moi en commentaire si vous connaissiez la méthode du Zen To Done. Si oui, l’avez-vous adoptée dans votre vie quotidienne pour être enfin organisée ?

Point chaud : on parle de science ou de désordre

Point chaud : on parle de science ou de désordre ?

Point chaud : on parle de science ou de désordre ? 2560 1707 Virginie

Temps de lecture : 4 minutes

Avez-vous déjà remarqué que, dans certains endroits de votre maison, le bazar s’accumule ?

Eh bien, en langage de Home Organiser, on appelle ça un point chaud.

Tout savoir sur le point chaud pour éviter l’incendie, ça vous tente ?


Un point chaud : c’est quoi ?

C’est simple, imaginez : vous rentrez chez vous, fatiguée, les mains pleines – courrier, courses, gants, écharpe, clefs, … – Bref pleines ! Et là, dans l’entrée devant vous apparaît, tel un mirage, ce petit meuble qui n’attend que ça : que vous y vidiez les mains – je plaisante, bien sûr ! Et comme par magie, le bazar que vous avez dans les mains vient s’ajouter à ce que vous aviez déjà déposé hier et avant-hier. Mais aussi, à tout ce que les autres membres de la famille y ont abandonné.

Et c’est pour cela que ce petit meuble s’appelle un point chaud.  Car c’est un endroit où les choses s’accumulent. On parle de point chaud car, si on n’y prête pas attention, le feu peut y prendre et s’étendre. Bref le désordre s’accumule et la situation s’aggrave de jour en jour.

C’est en principe aussi l’endroit que vos enfants vont choisir pour déposer les documents relatifs à l’école ou toutes les choses qu’ils ne savent pas où ranger.

Il va s’en dire que les points chauds sont dangereux dans une maison que l’on souhaite bien rangée.

Point chaud : on parle de science ou de désordre


Est-il important de détecter un point chaud ?

Il est indispensable de détecter les points chauds car si on ne s’en occupe pas, ils se transforment à la longue en foyer d’encombrement.

Encore un terme technique me direz-vous ! C’est vrai que les home organisers ont un vocabulaire bien à eux. Ça leur permet de caractériser rapidement une situation. Donc un foyer d’encombrement est une zone, petite ou grande, où le bazar s’installe durablement. Tout le contraire de ce que l’on souhaite pour son intérieur, non ?

D’accord, c’est important de les traquer mais je fais comment pour les trouver chez moi ?


Comment détecter un point chaud ?

C’est très simple. Commencez par faire le tour de votre maison. Vous allez les repérer et les reconnaître tout de suite.

Un point chaud, il peut être n’importe où.

– Dans la cuisine, il peut s’agir du plan de travail ou de l’îlot central.

– Dans l’entrée : le dessus d’un meuble ou une chaise.

– Dans la salle à manger : la table.

– Dans les chambres : les tables de nuit ou une chaise sur laquelle on entasse les vêtements.

Mais les points chauds existent aussi dans votre voiture… Et là, je vous invite à lire mon article « Mes 5 conseils pour une voiture rangée et organisée » pour savoir comment procéder.

Bref. Dès que vous constatez une zone où le bazar s’accumule, il s’agit d’un point chaud.

La mauvaise nouvelle c’est qu’il peut y en avoir plusieurs dans la maison. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut s’en débarrasser.

Point chaud : on parle de science ou de désordre


Comment  éviter un point chaud ?

Il faut tout d’abord commencer par s’interroger sur le pourquoi y a-t-il un point chaud à cet endroit ?

  • C’est pratique car c’est dans l’entrée.
  • Quand je rentre, la table ou le meuble me tend les bras.
  • Je pose là ce dont je ne sais pas quoi faire.

Bref, les causes peuvent être multiples.

Une fois la ou les causes analysées, identifiez les objets qui traînent là.

Puis, vient le moment de traiter ce point chaud. Vous pouvez commencer simplement par retirer le contenant qui sert à accueillir le point chaud ou son support (le meuble).

Si le point chaud est, une chaise dans une entrée, sur laquelle s’accumule les manteaux, il faut réfléchir à comment mieux organiser cet endroit. Vous pouvez  par exemple, installer un vrai meuble pour pendre les vêtements. Evidemment, il ne s’agira pas de pendre tous les vêtements de la famille mais seulement ceux qui vont être réutilisés rapidement. Les autres iront dans une armoire.

De même, vous pouvez mettre un panier dans l’entrée pour recueillir les bonnets, gants. C’est ce que nous faisons chez nous. Quand on rentre il est peu contraignant d’y déposer ses affaires. Du coup, certes le panier est plein mais rien ne traine en dehors de celui-ci.

Certaines Home organisers préconisent de mettre un élément décoratif à l’endroit du point chaud. À titre personnel, je préfère ne rien mettre. Une décoration ça prend la poussière et c’est plus de ménage.

Ensuite, il est important de changer ses habitudes.

Changer ses habitudes

Par exemple, pour le courrier qui a souvent tendance à s’accumuler. Vous pouvez :

  • commencer par tout ouvrir, dès réception.
  • jeter ce qui ne vous intéresse pas (dans la poubelle à papier, bien sûr !).
  • conserver dans un tri courrier ce qui est à traiter et qui donc nécessite plus de temps.
  • ranger directement les papiers qui peuvent l’être car ne nécessitant aucune intervention, comme par exemple des factures prélevées automatiquement.
  • si vous n’avez pas de temps dans l’immédiat, vous pouvez mettre dans le tri courrier / corbeille à courrier, le courrier à traiter mais également le courrier à ranger.
  • une fois par semaine, pensez à vider votre tri courrier en traitant et rangeant ce qui doit l’être.
Point chaud : on parle de science ou de désordre

Pour éviter le développement d’un point chaud, il est également important voire indispensable de trouver une place pour chaque chose. Ainsi en rentrant chez vous vous saurez immédiatement quoi faire de ces objets qui vous encombrent les mains.  Pensez à vous habituer à ranger directement vos affaires à leur place.

Chaque chose à sa place 

Si la zone s’encombre de nouveau, votre plan de travail par exemple, prenez un peu de temps pour réfléchir à la place que vous avez attribué à chacune des choses qui traînent ; cette place n’est peut-être pas la bonne et mérite d’être changée.

Enfin, je vous conseille de vérifier chaque jour l’état de la zone, au moins au début, le temps de changer les mauvaises habitudes. Récupérer ce qui traîne et faites place nette, car malheureusement le bazar attirant le bazar, si des choses sont déposées à cet endroit, il y a fort à parier que l’accumulation reprendra. Donc, vigilance !

Voilà, maintenant le point chaud n’a plus de secret pour vous.  Avez-vous réussi à les identifier chez vous ? N’hésitez pas à ma le dire en commentaire.

L’École à la Maison ou Comment Ne Pas Devenir Folle (ou Fou) -

L’école à la maison ou comment ne pas devenir folle (ou fou)

L’école à la maison ou comment ne pas devenir folle (ou fou) 2560 1706 Virginie

Temps de lecture : 5 minutes

Nous vivons une situation assez exceptionnelle à cause de la pandémie du Coronavirus. Les établissements scolaires sont fermés et, en tant que mère, vous êtes donc reléguée au rôle d’enseignante… en plus du reste ! Faire l’école à la maison (appelé aussi homeschooling), d’accord, mais comment ne pas devenir folle à force ? Car vous avez l’impression de traverser un enfer à chaque fois que vous aidez votre enfant avec ses cours. Oui, vous êtes à bout !

Respirez et lisez ces quelques astuces. Je suis persuadée que ça ira mieux après.


L’école à la maison : toute une organisation

« Chouette, l’école est fermée : je suis en vacances ! ». C’est ce que votre enfant a pensé, et il continuera à le faire si vous n’avez pas mis au point une certaine organisation… La routine qui s’est installée avec le rythme scolaire a été bouleversée. Cela a pu le déstabiliser, car celle-ci apportait un sentiment sécurisant.

Tout d’abord, avez-vous pensé à organiser un emploi du temps efficace pour qu’il ne délaisse pas ses cours ? Il se doit d’être adapté à ses besoins et son âge : est-ce l’année du baccalauréat ? Du brevet ? Parce que l’école a beau être fermée, les examens, eux, ne sont pas annulés pour autant. La mise en place d’une nouvelle routine aide à rassurer votre enfant. L’école à la maison doit pouvoir apporter ce qu’un établissement scolaire classique lui donne en temps normal, ou du moins l’essentiel.

Un lieu de travail aménagé pour les études de votre enfant est primordial. Donc non, le lit ne peut pas être son bureau provisoire. À votre avis, qu’est-ce qui va plus le motiver ? Le coussin ou le cahier ? Privilégiez un endroit sympathique et calme qui puisse l’inciter à étudier.

Faites-vous des pauses régulières ? Cela peut paraître simple comme question, mais c’est important pour avoir des conditions de travail favorables. Que ce soit pour vous ou votre enfant. Enchaîner quatre heures de cours sans s’arrêter ? Non merci. Vous risquez juste de vous dégoûter tous les deux, et c’est la meilleure manière de devenir folle. Vous n’êtes pas des machines, ne l’oubliez pas.

L’École à la Maison ou Comment Ne Pas Devenir Folle (ou Fou)


Une autre approche de l’éducation scolaire

L’école à la maison, c’est aussi pouvoir approcher l’éducation scolaire d’une autre manière. En effet, appréhender certaines matières sous un angle différent est enrichissant pour l’enfant : et si vous lui racontiez ses cours d’histoire… sous forme d’histoires ? Il n’est jamais trop tard pour tester plusieurs techniques.


La maternelle, ou un homeschooling récréatif

Vous n’aviez pas assez de temps pour faire des activités avec votre tout-petit ? C’est le meilleur moment pour lui faire découvrir de nouvelles choses ! Misez également sur l’apprentissage de la langue. N’oubliez pas que tout doit rester dans l’aspect ludique : comptine, coloriage, dessin, poterie… On ne compte plus la multitude d’activités à réaliser ensemble. Cela pousse également votre loulou à développer son imagination, sa créativité, et lui permet de découvrir de nouvelles passions !

Prévoyez un temps de sieste l’après-midi pour vous reposer tous les deux. Si vous avez du travail à faire ou tout simplement l’envie de décompresser, profitez de cet instant-là.

L’École à la Maison ou Comment Ne Pas Devenir Folle (ou Fou) -maternelle


En élémentaire, la langue française est prioritaire

La lecture et l’écriture sont importantes, car les lacunes en langue française s’accumulent souvent à cet âge. Cet impact se répercute par la suite au collège et au lycée. Le calcul occupe une place toute aussi conséquente. Ces trois exercices sont donc à répéter quotidiennement, si vous ne le faites pas déjà.

Pour la lecture, malgré vos efforts, les problèmes sont les suivants, car votre enfant :

  • n’aime pas lire et rechigne à chaque livre que vous lui présentez ;
  • court chercher un ouvrage ne contenant en majorité que des images ou photos ;
  • prétend que les images sont plus parlantes que les mots.

Si vous êtes dans ce cas, ne vous arrachez pas les cheveux. Proposez-lui des bandes dessinées. C’est un bon compromis, entre images et textes, la lecture deviendra un jeu, mais aussi un passe-temps. Le but est d’être efficace tout en s’adaptant à votre enfant !

Pas besoin de lui faire six heures d’école : quatre heures grand maximum, et l’après-midi, vous pouvez prévoir des activités plus récréatives.

L’École à la Maison ou Comment Ne Pas Devenir Folle (ou Fou)


Le collège et le lycée : l’école à la maison en autonomie

Mais qu’en est-il pour les collégiens et les lycéens ? Ils sont plus indépendants, et il se peut que les cours vous dépassent ! D’ailleurs, de votre aide, il n’en veut pas du tout ou presque pas. En fait, entre vidéos et podcasts, les élèves arrivent à dénicher leurs propres sources en général. Après tout, Internet est une vraie mine d’or : votre adolescent trouvera forcément son bonheur. Attention cependant, il y a un temps pour la recherche pédagogique, et un autre pour s’amuser. C’est tentant de cliquer sur ses réseaux sociaux préférés plutôt que de travailler, n’est-ce pas ?

Pour les langues étrangères, votre adolescent sait en général combiner détente et apprentissage. Il a largement le choix entre dessins animés, films, séries à mettre évidemment en version originale, sous-titrée en français (idéalement en anglais).

Et parmi toutes les ressources disponibles sur Internet, vous ne savez pas quel site utiliser ? Lumni.fr est vraiment bien organisé. En plus, il couvre les cours du primaire au lycée : il y a une vidéo explicative et vous retrouvez son résumé en dessous, accompagné parfois même d’un fichier PDF plus détaillé !

L’École à la Maison ou Comment Ne Pas Devenir Fou


La sociabilisation pour ne pas devenir fou

La socialisation a souvent été mise en avant lors de cette période de confinement. Si le contact humain vous manque, pensez donc à votre enfant ! Lui aussi est dans le même cas : il ne voit plus ses copains. Laissez-le s’exprimer sur des groupes en ligne, par exemple. Certains établissements ou enseignants ont créé des espaces de discussion en ligne.

Même si vous vous voyez toute la journée, communiquez avec votre enfant. En l’aidant et en participant avec lui à de nouveaux loisirs, les liens se renforcent. Vous pouvez lui demander ce qu’il a étudié aujourd’hui (s’il travaille tout seul), vous avez peut-être des anecdotes à raconter pour compléter son cours. Il verra que vous vous intéressez à lui.
L’aîné peut également aider son cadet, en partageant son expérience, ses connaissances : peut-être que vos loulous trouveront une passion commune qui améliorera leur relation fraternelle ?

J’espère que vous ne vous oubliez pas non plus pour autant. Appelez vos amis, vos proches, ou envoyez-leur des messages. Ça permet de décompresser un peu, et de penser à autre chose pendant un instant. Et si vous avez besoin d’avoir un peu d’espace : accordez-vous du temps rien que pour vous, seul(e). Avez-vous pensé à vous-même pendant cette période de confinement ? Si la réponse est non, il faut y remédier ! Vous êtes une sorte de pont entre l’école et votre enfant, et il faut en prendre soin. Si vous craquez, cette liaison s’effondrera.

En bref, la socialisation, même si virtuelle, est vitale pour ne pas devenir folle : l’humain reste une créature sociale.

L’École à la Maison ou Comment Ne Pas Devenir Folle (ou Fou) -


Les bienfaits de l’école à la maison

L’école à la maison est donc une expérience qui a permis de développer certaines compétences chez l’enfant. Même si les premiers jours ont pu être déstabilisants voire horribles, la famille finit par s’adapter grâce à un minimum d’organisation. Et, si je peux vous apporter mon témoignage, je citerai comme points positifs :

  • une autonomie plus développée chez l’enfant ;
  • une adaptation à une nouvelle situation ;
  • la découverte de nouveaux outils et de passions ;
  • on peut s’organiser comme on le souhaite ;
  • il n’y a pas besoin de régler son réveil super tôt ;
  • le rapprochement avec d’autres membres de la famille ;
  • la répartition des tâches ménagères ;
  • on profite des moments ensemble ;
  • un effort de socialisation entre les élèves, une volonté de partager et de discuter.

Et vous, quelles sont vos expériences avec le homeschooling ? Avez-vous des astuces pour ne pas devenir folle en cette période ? Si vous souhaitez en savoir plus sur mon organisation durant ces temps-ci, cet article devrait vous intéresser.

Afin de pouvoir envoyer ce message, j'ai besoin de votre autorisation pour traiter vos données:

Politique de confidentialité

Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des sites web font de même.

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

Consultez la politique de confidentialité ici

Activer/désactiver Google Analytics
En visitant ce site web, vous consentez à l'utilisation des cookies conformément à la politique de confidentialité.
>