Diète médiatique : moyen efficace de gagner du temps et de la sérénité

Diète médiatique : moyen efficace de gagner du temps et de la sérénité

Diète médiatique : moyen efficace de gagner du temps et de la sérénité 1170 780 Virginie

Temps de lecture : 6 minutes

Pourquoi ne pas s’alléger un peu en faisant une bonne diète ? Non, je ne parle pas de régime, je vous propose une diète médiatique. Cela va vous permettre de gagner du temps tout en déstressant. Tentant, non ?

Diète médiatique : de quoi s’agit-il  ?

Quelques définitions pour poser le problème  :

  • diète : abstention temporaire, totale ou partielle, d’aliments 
  • médiatique :  relatif aux médias ou à la communication par les médias
  • média : procédé permettant la distribution, la diffusion ou la communication d’œuvres, de documents, ou de messages sonores ou audiovisuels. il peut s’agir de presse, cinéma, radio, télé, vidéo, … (Larousse)

Bref vous voyez de quoi nous allons parler ? 

Faire une diète médiatique revient donc à s’abstenir de façon partielle ou totale de collecter ou de recueillir de l’information par les médias (radio, télévision, presse écrite, alertes Internet ou sur téléphone portable, …).

Il ne s’agit pas d’arrêter de s’informer. Il conviendra plutôt d’être plus sélectif dans le choix des sources d’informations que l’on va consulter. Et ainsi d’éviter tout ce qui est destiné à faire sensation, à marquer les esprits comme certaines images ou vidéos .

Mais pourquoi faire une diète médiatique ?

Les raisons sont multiples et variées mais les plus importantes sont, selon moi, de deux ordres :

C’est bien meilleur pour le moral

Sans aucun doute, limiter au maximum son exposition aux médias diminue son niveau d’anxiété ; en particulier quand il s’agit d’information en continu. En effet, on a tendance à regarder / écouter l’actualité en continu, en particulier lors d’événements graves, pour se tenir au courant. Mais au lieu de nous informer et éventuellement de nous rassurer ; ce flot d’informations, souvent contradictoires, morcelées et répétitives ne génère en pratique qu’un surcroit de stress.

« On regarde la télé pour se rassurer mais la logique de la télévision, c’est de produire du stress »

Entretien avec Serge Tisseron, psychiatre et spécialiste des médias. La Libre

Donc, outre la diminution notable du stress, limiter son exposition aux médias permet de gagner en optimisme et en sérénité.

Ne vous êtes-vous jamais fait la remarque que « tout va mal » après avoir pris connaissance des nouvelles du jour ?

Or, il s’agit bien souvent d’une manière de présenter les choses. Si l’on s’en tient aux médias classiques nous avons le sentiment de vivre dans un monde de plus en plus dangereux, ce qui génère évidemment de l’angoisse. Il y a par exemple une sur-médiatisations de questions liées à la sécurité qui renforcent le sentiment d’insécurité et donc le stress. Et pourtant, certains spécialistes tendent à démontrer qu’au contraire de notre perception, le monde dans lequel nous vivons n’est pas forcément plus dangereux, comme par exemple dans l’ouvrage « Notre monde est-il plus dangereux ? » paru aux Editions A. Colin.

Petit bénéfice supplémentaire : de meilleures habitudes alimentaires car moins stressé on a moins envie de grignoter !

La diète médiatique pour un gain de temps précieux

Il est évident que le temps passé à regarder certaines chaines de télé ou à écouter en boucle des radios d’information en continu n’est pas du temps disponible pour faire autre chose. Or, nous nous plaignons souvent de ne pas avoir assez de temps libre. On peut faire beaucoup de choses au lieu de regarder les infos en continu ! À vous de décider, vous avez enfin du temps ! Si LCI vous sert de fond sonore, pourquoi ne pas écouter de la musique à la place ? Là aussi, c’est bien meilleur pour le moral !

Ainsi dégagé de la pression imposé par le trop d’information, le cerveau est plus disponible ; vous aller gagner en créativité et en liberté d’esprit.

Comment faire cette diète médiatique ? 

En pratique c’est très simple !

Supprimer toutes les sources d’information sans valeur

Il suffit de supprimer toutes les sources d’information sans valeur, qu’il s’agisse de la télé de la radio ou d’internet ou trop chronophage.

Comme il quand même important d’être informé(e), il est ensuite nécessaire de chercher une source d’information qui vous permet en un minimum de temps d’avoir un maximum de contenu.

Chercher une source d’information efficace

Quand je vivais en France, j’écoutais France Info en boucle, puis au début de ma précédente expatriation j’ai remplacé France Info par RFI que j’écoutais aussi en boucle, dans ma voiture. À l’époque, en pleine épidémie de fièvre Ebola avec un mari qui voyageait en Afrique mon stress était à son maximum. J’ai donc décidé d’arrêter la radio. N’ayant pas de télé et souhaitant quand même être bien informée, je me suis abonnée au journal Le Monde, en ligne (très sérieux, n’est-ce pas ?). C’était passionnant mais cela me prenait trop de temps et il y avait tellement de contenu qu’une fois ma lecture terminée il ne me restait presque plus rien.

Bref, j’ai décidé qu’il fallait trouver un moyen efficace d’être bien informée, sans stress et que cela soit relativement rapide. C’est ainsi que j’ai découvert « Brief me« .

Pourquoi j’aime Brief.me

Pour commencer je précise que je n’ai aucun partenariat avec eux et que je ne reçois aucune rémunération de leur part ; c’est juste que je trouve ce moyen de s’informer parfait !

Comme il est indiqué sur leur site « Brief.me vous réconcilie avec l’info en vous livrant l’essentiel de l’actu triée, résumée et expliquée par une équipe de journalistes expérimentés, tous les soirs à 18h30 et le samedi matin pour notre édition du week-end. Vous recevez Brief.me par e-mail dans votre boîte de réception et pouvez nous lire en ligne sur le site et sur notre application mobile.

Brief.me est né d’un double constat : alors que le volume d’information disponible est aujourd’hui pléthorique, s’informer n’a paradoxalement jamais été aussi difficile. Faire le tri entre l’important et l’urgent, entre les vraies actus et les hoax, entre les petits buzz et les infos de fond, tout ceci demande de plus en plus de temps et d’expertise. 

Brief.me promeut une nouvelle forme de journalisme, le « slow media » qui consiste à proposer moins de contenu, mais plus de sens sous une forme épurée sans publicité. Au milieu d’un flot ininterrompu d’informations et de pubs qui déferlent sans filtre sur vos pages Facebook ou Twitter, vos applis mobiles, vos agrégateurs ou vos télévisions, Brief.me est une parenthèse de calme et de détente. »

Voilà, tout est dit. L’essai d’un mois est gratuit et ensuite si vous décidez de vous abonner ça revient à 4,90 €/mois (abonnement annuel) ou 6,90 €/mois (abonnement mensuel).

Vous l’aurez compris : j’adore !

Supprimez le journal et gardez la gaufre … c’est meilleur pour le moral ! 😉

Et du côté de la messagerie ?

Stop aux e-mails en continu

Dans l’article « Stress : quand les nouvelles technologies de l’information s’en mêlent » il est souligné qu’en moyenne, un cadre reçoit ou émet 150 mails par jour, soit un message toutes les 4 minutes. Alors comment résister à la « dictature » de l’émetteur et limiter les interruptions de travail, tout en répondant dans un délai raisonnable. »

Quelques conseils

Pour limiter le stress et la perte de temps liés à une consultation en continu de sa messagerie, l’article précité propose quelques conseils bienvenus :

  • Limitez l’ouverture de votre messagerie : 2 à 3 fois par jour, aux moments où vous êtes le plus disponible. Et pour éviter les relances, prévoyez un message automatique de réponse.
  • Établissez des priorités en créant des procédures de tri (selon l’importance ou l’urgence) et de destruction automatique des mails inutiles. Insistez auprès de vos contacts pour que l’objet du mail figure en bonne et due forme afin d’établir vos priorités de lecture et de réponse.
  • Préférez les contacts en direct : répondez en face-à-face lorsque votre interlocuteur est dans le bureau voisin ou par téléphone plutôt que par mail ou SMS.
  • Créez une seconde adresse dédiée aux contacts prioritaires.
  • Ayez une adresse mail professionnelle et une autre personnelle, afin d’éviter que le stress professionnel n’envahisse votre vie privée et vice versa.

Je trouve ces conseils très pertinents et je dois vous avouer que j’essaie chaque jour de limiter l’ouverture de ma messagerie ; ce n’est pas simple mais petit à petit on progresse !

Les réseaux sociaux, on en parle ?

Je crois que tout a déjà été dit sur le sujet ! Les réseaux sociaux sont addictifs, chronophage, …. mais tellement sympas et utiles 😉.

Au sujet de l’addiction, je vous invite à visionner ces passionnantes vidéos produites par Arte : « Dopamine« . Vous pouvez également le montrer à vos enfants si vous en avez !

Donc, à défaut de pouvoir s’en passer, il est essentiel de pouvoir en limiter le temps d’usage. Le Monde dans son article « Quatre applis pour reprendre le contrôle de son téléphone » conseille :

  • « temps d’écran » (IOS),
  • « Offtime » (sur iOS et Android)
  • « Flipd » (sur iOS et Android)
  • « Forest » (sur iOS et Android)

À vous de choisir celle qui convient le mieux. Personnellement, j’utilise « temps d’écran » !

Et, si vous doutez encore car vous avez peur de ne pas être informé(e), en particulier lors de la survenance d’évènements graves : n’ayez crainte ! Vos amis / collègues / connaissances seront toujours là pour partager avec vous les informations essentielles !

Voilà vous savez désormais ce qu’est une diète médiatique et comment la faire ; je vous ai même donné mon arme secrète pour être informé sans stress et perte de temps ! À vous de jouer maintenant !

Surtout n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous pour me dire ce que vous en pensez. Avez-vous déjà essayé ?

  • Heem dit :

    Bon article.L’arme secrète fait un peu publicitaire.

    • Virginie dit :

      Bonjour
      Merci pour ton commentaire. J’ai bien conscience que mon arme secrète peut faire un peu « publicitaire ». C’est pour cela que j’ai bien précisé que je n’avais aucun intérêt commercial dans cette société. Je trouve juste que son utilisation m’est vraiment très bénéfique.

  • Vero dit :

    Bien d’accord que la diète médiatique devient une nécessité. Pour ma part, j’ai choisi de ne pas du tout suivre les infos, du moins pas de façon volontaire. Et effectivement, j’ai l’impression d’être quand même au courant de tout ce qui se passe de vraiment important grâce à mes interactions sociales. Merci pour le partage du nouveau type de média. Je vais le suggérez à mes proches qui préfèrent ne pas se passer des infos.

    • Afin de pouvoir envoyer ce message, j'ai besoin de votre autorisation pour traiter vos données:

      Politique de confidentialité

      Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des sites web font de même.

      Qu'est-ce qu'un cookie ?

      Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

      Consultez la politique de confidentialité ici

      Activer/désactiver Google Analytics
      En visitant ce site web, vous consentez à l'utilisation des cookies conformément à la politique de confidentialité.
      >

      Vous avez envie d'un intérieur rangé mais vous ne savez pas comment faire ?