Mes 14 secrets pour une cuisine au top

Mes 14 secrets pour une cuisine au top

Mes 14 secrets pour une cuisine au top 1070 713 Virginie

Temps de lecture : 6 minutes

Aujourd’hui pour une cuisine au top, on ne parle pas uniquement rangement mais également environnement !

Papier aluminium, film étirable plastique, papier sulfurisé, éponges jetables, papier essuie-tout ou Sopalin, notre cuisine est remplie de produits jetables, souvent à usage unique ! Ceux-ci sont évidemment mauvais pour la planète mais également, souvent, pour notre santé.

Pourtant il existe des alternatives simples, plus saines et écologiques.  Il faut juste changer un peu ses habitudes ! Ça vous dit d’essayer ?

1. Bye-bye aluminium et film étirable !

On sait désormais que le plastique et l’aluminium sont hautement toxiques pour la santé. Il est donc important de remplacer au maximum les contenants et les « enveloppants » plastiques ou aluminium par autre chose. Pour une cuisine au top, on privilégie les produits durables.

Selon les usages, je les remplace par les Bee Wraps, les charlottes ou couvre-plats, ou encore des torchons. Pour les contenants j’utilise des contenants en verre Duralex.

Un Bee wrap c’est quoi ?

Il s’agit d’un emballage réutilisable  fabriqué à partir de tissu que l’on enduit de cire d’abeille. Cela sert à conserver les aliments (sauf la viande ou le poisson cru) de la même façon qu’on le fait avec le papier aluminium ou à recouvrir un contenant comme un plat/saladier.

L’entretien est très simple : lavage à l’eau froide, savonneuse si besoin. Ensuite on le laisse sécher et c’est reparti !

Il faut juste faire attention de ne pas le chauffer à plus de 40 ° car évidement la cire fond !

Les charlottes ou couvre-plats 

Comme les charlottes que l’on porte pour prendre sa douche, il en existe pour couvrir les différents contenants que vous utilisez en cuisine. Ils sont en tissu, enduits ou non.

Les couvercles en silicones

Moins écologiques que les charlottes en tissu, ils existent en différentes tailles, sont très pratiques et durables.

2. Adieu sacs plastiques ou autres emballages jetables

Essayez d’éviter au maximum les produits suremballés et misez le plus possible sur le vrac ; qu’il s’agisse des rayons ou magasins de vrac, des marchés ou en direct au producteur. Il est désormais possible un peu partout de se faire livrer des paniers de fruits et légumes en direct de producteurs locaux. Ceux-ci reprennent souvent les emballages et si ce n’est pas le cas, les contenants sont plutôt en carton.

Quand vous faites vos courses, prenez sacs, paniers et autres cabas afin de pouvoir refuser les sacs plastiques que l’on propose. De petits sacs en tissu vous permettront également d’éviter les sachets jetables. Vous pouvez y mettre vos fruits et légumes, mais également tous les aliments secs que vous trouvez en vrac.

De retour à la maison, il suffira de les transvaser dans des bocaux ou directement dans le frigo, pour les légumes par exemple.

On peut faire de même quand on va chez le boulanger pour acheter du pain et des croissants.

3. Fini le sopalin, vive les chiffons lavables

Nous avons tous pris l’habitude d’utiliser du Sopalin pour tout faire, même s’essuyer les mains. Or, le coût de cette usage intensif est élevé, qu’il s’agisse de votre portefeuille ou de la planète.

Alors pourquoi ne pas faire des chiffons dans de vieux draps ou des tee-shirts en fin de vie ? Quand ils sont sales vous les mettez à laver avec le reste de votre linge et le tour est joué ! Je vous assure au début cela a été un peu difficile de changer les habitudes (surtout pour mon mari et ma fille) mais nous y sommes (presque) arrivés ! Pour les bêtises du chat, je garde quand même un rouleau en réserve ! L’idée n’est donc pas de tout changer d’un coup mais de limiter au maximum sa consommation.

4. On utilise des serviettes en tissu

C’est un peu comme pour le sopalin. On a tendance à utiliser des serviettes en papier au quotidien. Et c’est tentant car elles sont de plus en plus jolies. Mais en fin d’année, la quantité de papier est considérable. Alors essayer de troquer vos serviettes en papier contre du tissu ! C’est tellement plus agréable !

5. Vive les brosses en bois

La prochaine fois que vous devrez remplacer votre brosse à vaisselle, pensez à en prendre une en bois. Certaines ont même une tête que l’on peut remplacer, sans jeter toute la brosse !  

En plus d’être écologiques, elles sont jolies ! Vous ne trouvez pas ?

6. On adopte une gourde

Que ce soit à la maison ou en ballade, vous pouvez remplacer les bouteilles en plastiques par une gourde ou une carafe en verre. Et si vous n’aimez pas le goût de l’eau du robinet, insérez dans votre carafe un filtre à charbon. C’est super efficace !

De même, pour les compotes de vos enfants, il est possible d’éviter les gourdes de compotes jetables. Il suffit d’investir dans une gourde réutilisable de type « Squiz ». Personnellement j’utilise une gourde en silicone de la marque Béaba car elle est très facile à nettoyer et ultra résistante.

7. On vire Georges de sa cuisine !

C’est vrai qu’il est charmant Georges Clooney ! Mais aussi pratiques soient-elles, les capsules de café sont tous sauf écologiques ! Alors le jour où il faudra remplacer votre cafetière à capsules, regardez du côté des « vraies » machines à expresso. Elles sont devenues plus abordables et pratiques. Et surtout le café en vrac est beaucoup moins cher que les capsules et moins polluant !

8. On utilise une chaussette 

Pour les thés, il est possible d’utiliser des chaussettes à la place des filtres jetables. Non pas les vôtres ! Mais des chaussettes à thé faites exprès pour cet usage. On appelle ça aussi des filtres à thé textile.

Pour le café, il existe des filtres réutilisables.

Une sacrée économie sur le long terme !

9. On troque les pailles en plastique contre des pailles réutilisables

Comme les enfants ont du mal à s’en passer, on investit dans des pailles durables !

Ce n’est pas le choix qui manque : inox, bambou, verre, … à chacun sa préférence. Chez nous, c’est l’inox qui a été choisi, simple d’entretien et inusable.

10. On congèle sans sac plastique ou barquette aluminium

Depuis longtemps je congèle mon pain en utilisant des torchons. Mais il y a quelques temps j’ai découvert qu’il existait des sacs de congélations en tissu réutilisables. J’en ai acheté un pour essayer et je suis ravie. Seul petit bémol, le prix. Il faut compter 6.5 euros pour un sac d’un litre (15 x 15 cm) ; mais ils ont le mérite de durer très longtemps ! À s’offrir de temps en temps !

Pour les autres aliments, j’utilise des contenants en verre de type Duralex. Ils sont super pratiques car ils vont aussi bien au congélateur qu’au four !

11. On réduit ses produits ménagers à l’essentiel

Contrairement à ce que les médias veulent nous faire croire, il n’est pas nécessaire de multiplier les produits d’entretien pour avoir une maison propre. Quelques produits de base de qualité sont largement suffisants.

On fait beaucoup de choses avec du savon noir, du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc. Vous trouverez pleins de tutoriels sur internet en fonction de vos besoins.

Pas de temps pour fabriquer vos produits ou pas l’envie ? Vous pouvez désormais acheter tous les produis d’entretien en vrac. Il suffit de venir avec vos bidons. Simple, non ?

Personnellement, je fabrique mes produits d’entretien à l’exception de la lessive et du produit vaisselle. Pour ces 2 produits, je n’ai jamais été satisfaite par mes produits maison. Du coup je les achète en vrac et ils sont de très bonne qualité. 

À titre d’exemple, pour nettoyer ma plaque en vitro-céramique, je mets à parts égales de l’eau et du vinaigre blanc dans un vaporisateur ; je vaporise, un coup de chiffon et le tour est joué. Aussi efficace et moins onéreux qu’un produit spécifique.

12. Et pour les éponges on fait quoi ?

Il existe désormais de nombreuses alternatives aux éponges synthétiques. Et c’est plutôt une bonne nouvelle, car en Europe il s’en consomme plusieurs dizaines de millions par an ! Ça fait frémir !

Elles peuvent être naturelles que l’on trouve dans la mer ou végétales, à base de cellulose de bois, de chanvre (celles que j’utilise : trouvées au supermarché !) ou de coton. Mais également en matériaux recyclés (tissus) pour les fameux Tawashi  (faciles à faire soi-même. On trouve des tutos sur internet).

Bref, en cherchant un peu vous trouverez pleins d’idées pour éviter l’utilisation des éponges synthétiques.

13. On oublie la vaisselle jetable

On utilise souvent de la vaisselle jetable, souvent en plastique, quand on reçoit beaucoup de monde ou pour les goûters d’anniversaire car c’est pratique !

Mais là aussi des alternatives existent. Déjà le carton, mais également les feuilles de palmier (testé pour un anniversaire de ma fille, les enfants avaient adoré !). Un peu plus cher mais vraiment durable : l’inox.

14. Composter c’est facile !

Il faudrait un article entier pour vous parler du compostage.

Si vous avez un jardin, sachez que c’est hyper simple ! Il existe des bacs à compost, plus ou moins grands dans tous les magasins de bricolage et l’on trouve pleins de tutoriels sur Youtube.

En appartement, c’est un peu plus délicat mais il semble que beaucoup y arrivent aussi.

Cela fait maintenant 10 ans que je composte car j’ai la chance de vivre en maison. Pour moi, le bénéfice principal est de sortir ma poubelle beaucoup moins souvent.

Un ultime conseil : ne vous prenez pas trop la tête et ne fixez pas la barre trop haute ! Essayez une chose, changez une habitude puis passez à une autre. C’est la meilleure manière d’y arriver.

Voilà, désormais, vous connaissez mes secrets pour avoir une cuisine au top.

Si vous avez besoin de conseils pour ranger votre intérieur, je vous invite à lire mon article « Ranger sa maison : par où commencer pour réussir ? » ou à me contacter directement.

Et surtout, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous ; c’est toujours un grand plaisir de vous lire.

  • Nadia - Miss Copywriting dit :

    Merci pour cet article! Il est très intéressant, concis et surtout très pratique.
    Pour ma part, j’ai déjà mis en pratique pas mal des conseils de ta liste.
    Ca fait quelques temps que je veux me mettre au bee wrap. Tu as fait les tiens toi-même?

    Et pour le compost…je suis en appartement et j’avoue que j’ai fait une tentative ratée une fois et je n’ai pas réeesayé..

    • Virginie dit :

      Merci pour ton commentaire ! Pour répondre à ta question : oui je fais mes ben Wrap moi même ; c’est très simple : Tu prends un morceau de tissu en coton propre, tu le déposes sur un papier cuisson, tu disposes dessus des pépites de cire d’abeille (la mienne vient de la Droguerie idéale) et tu passe au four entre 70 et 100°. Quand les pépites sont fondues, tu vérifies qu’il y a bien de la cire sur tout le tissu (sinon il suffit de remettre des petites là où ça manque et remettre au four), et tu retires ton bee wrap du four (en évitant de te brûler!). Dans certains tutos, il est indiqué de faire sécher sur une corde mais personnellement je secoue quelques instants et c’est sec. Et c’est tout ! Avant ça j’ai testé la méthode avec un fer à repasser et ce fut une catastrophe ! N’hésite pas à me contacter si tu as besoin d’autres renseignements !

  • Sylvette dit :

    merci pour vos bon conseils j ai déjà commencé mais certaines idées 💡 sont pas mal je vais essayer merci

  • Afin de pouvoir envoyer ce message, j'ai besoin de votre autorisation pour traiter vos données:

    Politique de confidentialité

    Pour assurer le bon fonctionnement de ce site, nous devons parfois enregistrer de petits fichiers de données sur l'équipement de nos utilisateurs. La plupart des sites web font de même.

    Qu'est-ce qu'un cookie ?

    Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

    Consultez la politique de confidentialité ici

    Activer/désactiver Google Analytics
    En visitant ce site web, vous consentez à l'utilisation des cookies conformément à la politique de confidentialité.
    >